Tue­rie de masse au col­lège G.Sand : les po­li­ciers s’en­traînent

L'Observateur de Beauvais - - FAITS DIVERS -

LE SCÉ­NA­RIO : UN CENTRE D’EXA­MEN AT­TA­QUÉ

Mal­heu­reu­se­ment, les tue­ries de masse ou at­ten­tats sont de plus en plus fré­quents. Et le der­nier épi­sode san­glant à la préfecture de po­lice de Pa­ris montre que ces faits peuvent se pro­duire par­tout. Après l’aé­ro­port de Beau­vais-Tillé, la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale de la sé­cu­ri­té pu­blique de l’Oise (DSP60) a choi­si, cette fois-ci, un scé­na­rio pré­cis : un exer­cice si­mu­lant une in­ter­ven­tion dans un centre d’exa­mens, cible d’une at­taque ter­ro­riste. Le site choi­si était le col­lège George-Sand. A 15h, les po­li­ciers de Beau­vais, Creil et Com­piègne, épau­lés par les po­li­ciers mu­ni­ci­paux de Les se­cours ont été mis qua­si­ment dans des condi­tions réelles, mer­cre­di, au col­lège G-Sand (Ph DDSP). Beau­vais se sont dé­ployés au­tour du col­lège. A l’in­té­rieur, ils avaient pour ob­jec­tif de neu­tra­li­ser un as­saillant et de per­mettre aux pom­piers de por­ter as­sis­tance aux nom­breuses vic­times fic­tives. Des vic­times jouées par des étu­diants de l’école d’in­fir­mières de Beau­vais et ceux de l’Ins­ti­tut UniLaSalle. «Les ob­jec­tifs de cette sé­quence étaient de tes­ter les ca­pa­ci­tés opé­ra­tion­nelles des uni­tés de po­lice, mais aus­si d’éprou­ver la co-ac­tion entre les Forces de Sé­cu­ri­té In­té­rieure et les Se­cours dans le cadre d’une at­taque de type « tue­rie de masse», ex­plique-t-on à la DDSP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.