Mous­sa Ba­thi­ly ra­conte Meh­di Boud­je­maa

FOOT­BALL - LIGUE 2 Meh­di Boud­je­maa, joueur pro à Guin­gamp, de­vrait faire son re­tour à Beauvais pour y dé­fier Cham­bly. Mous­sa Ba­thi­ly n’est pas sur­pris de la réus­site de son ami.

L'Observateur de Beauvais - - HAUTS-DE-FRANCE -

Ce ven­dre­di se­ra for­cé­ment spé­cial pour Meh­di Boud­je­maa. Le mi­lieu guin­gam­pais de 21 ans de­vrait re­ve­nir à Beauvais pour y dé­fier Cham­bly au stade Pierre-Bris­son. Pour l’oc­ca­sion, son meilleur ami, et ac­tuel at­ta­quant du FC Lian­courtC­ler­mont, Mous­sa Ba­thi­ly, fait les pré­sen­ta­tions. « Nous nous sommes ren­con­trés pour la pre­mière fois en 2008 avec l’ASBO. On s’ap­pré­ciait bien, mais nous n’étions pas en­core amis… Au­jourd’hui, les 400 coups ont été faits de­puis bien long­temps, mais ne comp­tez pas sur moi pour vous ra­con­ter une anec­dote car elles sont his­to­riques, et c’est mieux pour tout le monde que je n’en cite pas » . En re­vanche, cô­té sou­ve­nir, Mous­sa Ba­thi­ly place en tête, et de loin, « notre vic­toire lors d’un tour­noi in­ter-quar­tier à la mé­moire des per­sonnes dé­cé­dées de notre quar­tier. Après, nous avons eu beau­coup de vic­toires en­semble, mais ce mo­ment res­te­ra par­ti­cu­lier » . L’at­ta­quant de Lian­court-Cler­mont se sou­vien­dra éga­le­ment long­temps de ce 9 août où son pote a dis­pu­té ses pre­mières mi­nutes en Ligue 2 contre Or­léans. « Ce jour-là était as­sez fou car nous nous étions ap­pe­lés quelques heures avant. Je lui avais dit que j’avais en­traî­ne­ment le soir, et que comme par ha­sard, il al­lait ren­trer et j’al­lais ra­ter ses pre­mières mi­nutes… Di­rect après la fin de l’en­trai­ne­ment, je re­garde la feuille de match et je vois qu’il était ren­tré. J’étais dé­çu de ne pas avoir pu voir ce­la en di­rect, mais j’étais aus­si très très fier. Ces pre­mières mi­nutes, il les a at­ten­dues avec beau­coup d’im­pa­tience. En tout les cas, ce n’est pas une sur­prise de l’avoir vu de­ve­nir pro­fes­sion­nel. Même s’il en rê­vait plus jeune, il a tou­jours été un gros bos­seur, et c’est d’ailleurs sa plus grande force. Jus­qu’où il peut al­ler ? Tout dé­pen­dra jus­qu’où il veut al­ler, mais je peux vous as­su­rer que ce n’est pas en Ligue 2 qu’il se voit dans quelques an­nées » . Joueur « à l’aise tech­ni­que­ment, fort dans la ré­cu­pé­ra­tion et pos­sé­dant un gros vo­lume de jeu » , Meh­di Boud­je­maa « pour­rait en­core mieux ex­ploi­ter ses qua­li­tés, et De­puis leur ren­contre à l’ASBO en 2008, une grande ami­tié est née entre M. Ba­thi­ly et M. Boud­je­maa. se pro­je­ter un peu plus vers l’avant. Mais bon, je suis per­sua­dé qu’il le fe­ra avec l’en­chaî­ne­ment des matchs, et quand ce­la vien­dra, alors ce­la risque de faire très mal. Je lui sou­haite de s’épa­nouir le plus pos­sible et d’avoir une longue et belle car­rière. Mais tout ce­la, il le sait dé­jà » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.