D. Du­flot : « C’est une al­ter­na­tive au se­vrage »

L'Observateur de Beauvais - - BEAUVAIS - J.M.

Del­phine Du­flot est la chef de ser­vice du CSAPA (centre de soins, d’ac­com­pa­gne­ment et de pré­ven­tion en ad­dic­to­lo­gie), de l’as­so­cia­tion de ser­vice d’aide aux toxi­co­manes (SATO). Elle a ap­pris qu’une parapharma­cie CBD al­lait s’ins­tal­ler à Beau­vais par les usa­gers de la struc­ture.

DE JEUNES CONSOM­MA­TEURS

Si le CBD est « un pro­duit ré­cent sur le­quel on a très peu de re­cul » , Del­phine Du­flot re­çoit dé­jà des jeunes qui en consomment. « Ils en prennent prin­ci­pa­le­ment pour ar­rê­ter de consom­mer du can­na­bis, c’est plu­tôt une al­ter­na­tive au se­vrage ». De là à le conseiller aux jeunes qui fré­quentent le centre de soins en ad­dic­to­lo­gie ? Il y a en­core trop d’in­con­nues sur les éven­tuelles consé­quences du CBD. « Même si le taux de THC est faible, on s’in­ter­roge sur le plan ju­di­ciaire, sur l’im­pact du CBD lors d’un contrôle rou­tier, par exemple, nous n’avons pas de ré­ponses par rap­port à ça » . Au coeur des in­ter­ro­ga­tions sur les cô­tés né­fastes du CBD, il y a celles de voir des ado­les­cents com­men­cer par la mo­lé­cule, avant une éven­tuelle dé­rive vers la consom­ma­tion de can­na­bis. Del­phine Du­flot ras­sure sur ce point : « Ce n’est parce qu’une per­sonne consomme du can­na­bis qu’elle vou­dra al­ler vers l’hé­roïne » . Sans for­cé­ment par­ler d’ef­fet de mode, « les ados au­ront en­vie d’ex­pé­ri­men­ter le CBD » , an­ti­cipe-t-elle, d’au­tant plus avec l’ar­ri­vée d’une bou­tique à Beau­vais. Ce constat s’est dé­jà vé­ri­fié avec la e-ci­ga­rette, qui a at­ti­ré des consom­ma­teurs qui ne fu­maient pas de ci­ga­rettes au­pa­ra­vant. Pour le CBD, pro­duit dé­ri­vé du can­na­bis, une crainte de­meure sur la pos­si­bi­li­té de le dé­tour­ner de son uti­li­sa­tion. Cou­pé avec de la vi­ta­mine E, par exemple, il peut en­traî­ner des em­bo­lies pul­mo­naires mor­telles. « On ne peut ja­mais évi­ter de dé­tour­ner un pro­duit mais c’est la même chose qu’avec un mé­di­ca­ment, sou­ligne Del­phine Du­flot, si vous de­vez prendre 10 ca­chets par jour et que vous en pre­nez 20, c’est dan­ge­reux... »

Des bon­bons CBD se­ront pro­po­sés dans la fu­ture parapharma­cie qui ven­dra des pro­duits dé­ri­vés du can­na­bis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.