Ban­quet ré­pu­bli­cain du PC : cette ma­ni­fes­ta­tion soude une équipe

L'Observateur de Beauvais - - BEAUVAIS -

Sa­me­di 16 no­vembre, il y avait aus­si de l’am­biance lors du re­pas ré­pu­bli­cain de « l’hu­main d’abord » (PCF) dans la salle Mor­van, à la ZUP. Cou­cous et bonne mu­sique ont per­mis aux par­ti­ci­pants de tous bords de par­ta­ger un mo­ment fes­tif, convi­vial, gai, ponc­tué de té­moi­gnages, de dis­cours et de dis­cus­sions entre les convives. « C’est un re­pas de dé­but de cam­pagne » in­dique Thier­ry Au­ry, chef de file de l’Hu­main d’abord « . En ef­fet, une vé­ri­table vo­lon­té de ras­sem­ble­ment pla­nait sur cette soi­rée. En­tou­ré de Roxane Lun­di, Gé­né­ra­tion-S, Guillaume Cer­vantes PS, Gre­go­ry Nar­zys, PRG, Do­mi­nique Clin­ck­maillie, EELV, Fa­bien Naves, LF I, l’or­ga­ni­sa­teur de la soi­rée re­mar­quait. » On touche les gens qui ne vien­draient pas à une réunion po­li­tique « . Et puis »on a pris nos res­pon­sa­bi­li­tés « , » ce genre de ma­ni­fes­ta­tion, ça soude une équipe « , » c’est un mo­ment im­por­tant dans la cam­pagne, il faut ren­for­cer la bonne en­tente « , » nous mon­trons aux mi­li­tants et sym­pa­thi­sants, notre co­hé­sion, notre or­ga­ni­sa­tion « , ren­ché­rissent tour à tour, Roxane, Guillaume, Do­mi­nique et Fa­bien. Quant à Roxane, la tête de liste, elle a re­çu, très émue, le té­moi­gnage d’un homme qui lui a dé­cla­ré : » Je vo­te­rai pour vous, car c’est su­per ce que vous faites «.

C’est unis que les re­pré­sen­tants de l’union de la gauche et éco­lo­giste ont as­sis­té au ban­quet ré­pu­bli­cain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.