MOONVOY.COM, LE VOYAGE SO­LI­DAIRE Une start-up lo­cale de ré­ser­va­tion d’hô­tels de luxe

SAINT-JUST DES MA­RAIS Dé­but 2020, le Beau­vai­sien Mou­naim El Man­sou­ri lan­ce­ra le site moonvoy. com, sa pla­te­forme so­li­daire de ré­ser­va­tion en ligne d’hô­tels et mai­sons de luxe dans le monde.

L'Observateur de Beauvais - - BEAUVAIS - J.M.

Et si vous ré­ser­viez votre pro­chain voyage avec une pla­te­forme de ré­ser­va­tion en ligne beau­vai­sienne ? C’est l’ob­jec­tif de Mou­naim El Man­sou­ri, 38 ans, Beau­vai­sien do­mi­ci­lié dans le quar­tier Saint-Just des Ma­rais. Cet an­cien en­tre­pre­neur dans le trans­port de mar­chan­dises et dans l’ar­ti­sa­nat s’in­ves­tit de­puis des mois pour peau­fi­ner la créa­tion de son site moonvoy.com. Son concept : pro­po­ser des ré­ser­va­tions d’hô­tels et mai­sons de luxe dans le monde en­tier, ba­sées sur la so­li­da­ri­té. Concrè­te­ment, « à la fin de l’an­née, à chaque exer­cice comp­table, il res­te­ra le bé­né­fice, dé­taille Mou­naim El Man­sou­ri. J’en pren­drai 10%, que je don­ne­rai pour moi­tié à une as­so­cia­tion ca­ri­ta­tive et l’autre moi­tié à une as­so­cia­tion éco­lo­gique » . Un pour­cen­tage qui pour­rait évo­luer en fonc­tion de la réus­site de son en­tre­prise. « Je cherche la vic­toire d’un sys­tème », ré­sume le fu­tur PDG. Il a fait le choix du haut de gamme, mi­ni­mum trois étoiles, pour don­ner à ces struc­tures « une image plus hu­maine et proche des gens, plus ac­ces­sible » . Une image qui « re­jailli­ra sur tout le monde, les clients aus­si, puis­qu’ils contri­bue­ront à cette consom­ma­tion pour la bonne cause après avoir ache­té chez moi » . Mou­naim El Man­sou­ri veut « sen­si­bi­li­ser les gens » à sa cause. Le par­te­na­riat qu’il a conclu, le 14 no­vembre, avec l’as­so­cia­tion “Smile for Chil­dren”, est la pre­mière étape de l’élan de so­li­da­ri­té qui sym­bo­li­se­ra moonvoy.com. « Son but est d’in­ter­ve­nir au­près d’or­phe­li­nats » , sou­ligne le Beau­vai­sien. Les membres de cette as­so­cia­tion pré­voient de par­tir en Afrique, en mai pro­chain, pour réa­li­ser des ac­ti­vi­tés édu­ca­tives, pé­da­go­giques, cultu­relles, sco­laires avec les en­fants d’un or­phe­li­nat. Bien­tôt, d’autres par­te­na­riats vont voir le jour. Même si sa prio­ri­té ac­tuelle est de don­ner de l’épais­seur à son dos­sier pour convaincre les res­pon­sables d’hô­tels et mai­sons de luxe de re­joindre sa pla­te­forme. « Plus on au­ra des hô­tels qui ac­cep­te­ront d’être par­te­naires, plus ce se­ra fa­cile d’en avoir d’autres » . La clé pour en­suite at­ti­rer les in­ter­nautes sur son site. Le Beau­vai­sien sait qu’il part de loin. « On ne va pas par­ler à moonvoy.com comme on va par­ler à une autre pla­te­forme cé­lèbre. Au­jourd’hui, ce sont les hô­tels qui viennent chez eux. Mais avant d’être ce qu’ils sont, ils étaient comme moi. Donc, c’est tout un tra­vail » . Il a donc consti­tué une équipe et dis­pose de re­lais aux Pays-Bas, en Afrique du Nord, à Du­baï… Ce­la doit per­mettre d’avoir « suf­fi­sam­ment d’offres à pro­po­ser aux clients » sur moonvoy.com, dé­but 2020. De­vant son or­di­na­teur, l’in­ter­naute pour­ra faire les re­cherches, comme sur n’im­porte quelle autre pla­te­forme de ré­ser­va­tion en ligne. Sur le site lo­cal, « il y au­ra aus­si une re­cherche per­son­na­li­sée, note Mou­naim El Man­sou­ri, en fonc­tion du bud­get, de la du­rée du sé­jour et de la des­ti­na­tion. Je fe­rai des re­cherches gra­tuites pour le client, je lui or­ga­nise son voyage » . Contacts : moo­[email protected] com, 07 66 17 44 76, Fa­ce­book : moonvoy fb

Pourquoi ce nom, Moonvoy ? « Par rap­port à mon pré­nom, Mou­naim, et ce­la veut dire voyage lu­naire, l’en­vie de dé­cro­cher la lune, mais pas per­son­nel­le­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.