NUI­SANCES SO­NORES ET PRO­JEC­TIONS A la pri­son, la mi­nistre pro­pose des so­lu­tions

ST-JEAN La se­maine der­nière, Ni­cole Bel­lou­bet, mi­nistre de la Jus­tice a vi­si­té la pri­son de Beau­vais, elle a pro­po­sé des so­lu­tions pour ré­duire les nui­sances so­nores et les jets de pro­jec­tile.

L'Observateur de Beauvais - - BEAUVAIS - Jim­my Hau­te­cloche

Jeu­di 14 no­vembre, Ni­cole Bel­lou­bet, mi­nistre de la Jus­tice était à Beau­vais. Dans la ma­ti­née, elle a ren­du vi­site aux em­ployés du ser­vice état-ci­vil de la mai­rie de Beau­vais. La mi­nistre a no­tam­ment pu dé­cou­vrir l’em­ploi que les agents font des ser­vices en ligne mis en place par l’Etat pour fa­ci­li­ter les dé­marches des ci­toyens. En dé­but d’après-mi­di, elle s’est ren­due à la pri­son de Beau­vais en com­pa­gnie de Ca­ro­line Cayeux, maire de Beau­vais, du Pré­fet de l’Oise, Louis Le Franc, du dé­pu­té Pas­cal Blois (LREM) et du di­rec­teur dé­par­te­men­tal de la sé­cu­ri­té et de la pré­ven­tion. Après une vi­site des lo­caux (lire ci-des­sous), la mi­nistre a échan­gé avec des sur­veillants pé­ni­ten­tiaires no­tam­ment à pro­pos des jets de pro­jec­tiles ré­pé­tés dans la cour de la pri­son, ob­jet de plaintes ré­cur­rentes des syn­di­cats du personnel. Jus­qu’à par­fois près d’une cen­taine de pro­jec­tions par­fois cou­vertes par des jets de fu­mi­gènes. Des lan­cers des­ti­nés à faire pas­ser des ob­jets aux dé­te­nus, prin­ci­pa­le­ment des té­lé­phones et des stu­pé­fiants mais aus­si des armes telles des cou­teaux ou des pinces à dé­cou­per. Le di­rec­tion pé­ni­ten­tiaire a pro­fi­té de la ve­nue de la mi­nistre pour ex­pli­quer que cette si­tua­tion de­vrait évo­luer « dans les se­maines à ve­nir » avec l’ins­tal­la­tion d’un « concer­ti­na », un sys­tème de bar­be­lés à l’ex­té­rieur du mur où sont réa­li­sés les pro­jec­tions. Une réa­li­sa­tion qui au­rait un coût d’en­vi­ron 60 000 €. Ca­ro­line Cayeux, maire de Beau­vais, a éga­le­ment échan­gé avec la mi­nistre à pro­pos des nui­sances so­nores vé­cues par une par­tie des ha­bi­tants de Saint-Jean qui vivent à proxi­mi­té de la pri­son et qui ont sol­li­ci­té l’élue à ce su­jet :« J’ai re­mis un dos­sier à la mi­nistre et je lui ai mon­trée de­puis le toit, la proxi­mi­té des ha­bi­ta­tions avec la pri­son, elle s’est dit prête à nous ai­der fi­nan­ciè­re­ment pour trou­ver une so­lu­tion ». Celle-ci pour­rait se concré­ti­ser sous dif­fé­rentes formes, celle de la créa­tion d’« un mer­lon de terre » , d’un « ri­deau d’arbres », voir de l’ins­tal­la­tion d’« un mur vé­gé­tal »: « La so­lu­tion à mettre en oeuvre pour qu’elle soit ef­fi­cace et qu’elle mette fin aux nui­sances so­nores doit faire l’ob­jet au préa­lable d’une ex­per­tise. Il faut que l’obs­tacle soit ins­tal­lé le plus près pos­sible des mai­sons, si­non il de­vra faire plus de 15 m de haut ».

UN MUR DE 15 MÈTRES ?

Une réa­li­sa­tion qui né­ces­si­te­rait donc un in­ves­tis­se­ment consé­quent et dont la na­ture du fi­nan­ce­ment n’a pas été pré­ci­sé­ment abor­dée. D’après nos sources, in­ternes à la pri­son, la construc­tion d’une so­lu­tion ef­fi­cace pour ré­soudre les nui­sances se­rait com­plexe : « Si le mur ne fait pas 15 m de haut, la so­lu­tion se­ra in­opé­rante. Il au­rait fal­lu que tout ce­la soit étu­dié avant la construc­tion. Il y a le même pro­blème par­tout où les centres pé­ni­ten­tiaires sont à proxi­mi­té d’ha­bi­ta­tions ». Lors de sa vi­site, la mi­nistre a éga­le­ment évo­qué à plus long terme un ren­for­ce­ment du personnel pé­ni­ten­tiaire.

La mi­nistre de la Jus­tice a pro­fi­té de sa vi­site à la pri­son de Beau­vais pour pro­po­ser des so­lu­tions à des pro­blèmes ré­cur­rents ren­con­trés au centre pé­ni­ten­tiaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.