Plus simple avec une autre arme

L'Observateur de Beauvais - - FAITS DIVERS -

La dé­fense va s’achar­ner à es­sayer de dé­mon­ter « le por­trait du monstre qui a été dé­crit »:« Men­teur, ma­ni­pu­la­teur, cal­cu­la­teur... je suis dé­so­lé de vous dé­ce­voir mais Claude Vial n’est pas le sa­laud par

fait », en re­mettent en cause « l’ins­truc­tion uni­que­ment à charge ». No­tam­ment sur la ques­tion de l’arme avec la­quelle Ali au­rait me­na­cé Claude Vial et qui n’a ja­mais été re­trou­vée : « Parce qu’elle n’a pas

été re­cher­chée ». En pa­ral­lèle, les avo­cates mettent en avant de nom­breuses in­co­hé­rences dans le dos­sier, et in­ter­rogent : si Claude Vial avait des armes plus « lé­tales » comme un pis­to­let à dis­po­si­tion « pour­quoi au­rait-il uti­li­sé le fu­sil harpon ? ». Elles sou­lignent que très peu de temps avant les faits, il échan­geait avec son ex-conjointe par SMS à qui il re­pro­chait de n’être qu’un « plan cul »:« Alors qu’il

est cen­sé être en train de pré­mé­di­ter un meurtre ». Elles rap­pellent qu’« au­cun trou n’a été trou­vé » et qu’il n’a « ja­mais ache­té de chaux ». Elles concluent en rap­pe­lant que l’ac­cu­sé était sur le point de vendre son en­tre­prise pour plus de 150 000 €, man­dat de vente à l’ap­pui, et évoque les 80 000 € d’hé­roïne qui ont été re­trou­vés chez lui : « On ne

peut pas dire qu’il ne pou­vait pas rem­bour­ser ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.