La der à do­mi­cile contre Au­rillac

THIERS AC­CUEILLE AU­RILLAC, SA­ME­DI 12 MAI À 18 HEURES, POUR LA 25E JOUR­NÉE DE NA­TIO­NAL 3

La Gazette de Thiers - - LA UNE - ALEXANDRE CHAZEAU

Les SAT Football re­çoivent Au­rillac, à An­to­nin-Chas­tel, sa­me­di 12 mai à 18 heures. L’oc­ca­sion d’as­su­rer dé­fi­ni­ti­ve­ment le main­tien, et de se rap­pro­cher de la pre­mière par­tie de tableau.

◗ Ce se­ra le der­nier match de la sai­son à la mai­son. Sa­me­di, contre Au­rillac, les SAT au­ront l’oc­ca­sion d’as­su­rer leur main­tien, une jour­née avant la fin du cham­pion­nat, qui au­ra lieu pour les Thier­nois à Ain Sud, sa­me­di 19 mai.

« Il nous faut un point »

D’ici là, il y au­ra un match à jouer pour fi­nir en beau­té, contre des Can­ta­liens qui n’au­ront plus rien à jouer. À l’in­verse de Thiers. En ef­fet, les Thier­nois, s’ils ne peuvent plus ac­cro­cher le Top 5, ob­jec­tif an­non­cé en dé­but de sai­son, peuvent tou­te­fois en­trer dans la pre­mière moi­tié de tableau, ce qui se­rait une belle conso­la­tion, tant la fin de sai­son a été dif­fi­cile pour les hommes de Pa­trick Vol­kaert.

La vic­toire, sa­me­di 28 avril, du cô­té de Bour­gen­Bresse (2­1), au­ra don­ né un peu d’air aux Jaune et Bleu, eux qui n’avaient plus connu la vic­toire de­puis le 3 mars, et avaient en­suite en­chaî­né cinq dé­faites et un match nul, voyant les pré­ten­dants au main­tien re­mon­ter sur leurs ta­lons.

« Nous ne sommes pas sau­vés, mais il fau­drait un gros concours de cir­cons­tance pour des­cendre, ana­lyse Pa­trick Vol­kaert. Il nous faut un point. Je pense que les joueurs sont en­core concer­nés, car ils connaissent aus­si cette si­tua­tion. Moi, tant que tout n’est pas plié, je ne crie pas vic­toire », tempère le coach thier­nois, qui de­vrait re­con­duire le groupe vic­to­rieux à Bourg­en­Bresse, pour af­fron­ter Au­rillac.

Un match nul à l’al­ler

« À Bourg, nous avons eu la bonne ré­ac­tion au bon mo­ment, avec des joueurs sé­rieux et ap­pli­qués. Nous avions eu une bonne dis­cus­sion la se­maine qui pré­cé­dait, pour se dire que fi­na­le­ment, on avait mieux à faire que de se battre pour ne pas des­cendre, sou­ligne Pa­trick Vol­kaert. En plus, nous avons pu ré­cu­pé­rer des bles­sés, qui ont re­joué, et ce n’est pas anec­do­tique non plus. »

Au match al­ler contre Au­rillac, les Thier­nois, et Elian Tack par deux fois, avaient pro­fi­té des ab­sences can­ta­liennes pour ra­me­ner le match nul (2­2). « Mais ça reste une équipe com­plète, so­lide, et qui avait des am­bi­tions au dé­part, mais qui a dû se rendre à l’évi­dence que la pré­sence de grosses équipes leur était pré­ju­di­ciable », conclue Pa­trick Vol­kaert.

Lors de leur der­nier match à do­mi­cile, les Thier­nois n’ont pu faire mieux que match nul contre Li­mo­nest (0-0). La vic­toire se­rait la bien­ve­nue contre Au­rillac ce sa­me­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.