Temps forts sur l’es­cla­vage à la mé­dia­thèque

La Gazette de Thiers - - LIMAGNE CÔTÉ LEZOUX -

Quatre temps forts se sont dé­rou­lés à la mé­dia­thèque in­ter­com­mu­nale Entre Dore et Al­lier, sa­me­di 12 mai, pour mar­quer la com­mé­mo­ra­tion des 170 ans de l’abo­li­tion de l’es­cla­vage.

À par­tir de 10 h 30, Ma­thieu Sour­deix est ve­nu au ca­fé phi­lo pour échan­ger avec le pu­blic au­tour de la ques­tion de l’es­cla­vage. À 18 h 30, c’était l’inau­gu­ra­tion de l’ex­po­si­tion des sculp­tures de San­drine Plante­Rou­geol. Une ex­po in­ti­tu­lée Vies vo­lées, es­cla­ ve d’hier et d’au­jourd’hui où l’ar­tiste, de père Réunion­nais, a mis toute sa sen­si­bi­li­té. « C’est ma fa­çon de mi­li­ter, an­nonce­telle. Dans mes bustes, j’es­père y lais­ser un su­perbe mes­sage de di­gni­té, que les fers d’au­tre­fois soient trans­for­més en chaîne d’hu­ma­ni­té. »

L’inau­gu­ra­tion a été sui­vie par des lec­tures à voix haute de Terre d’ébène d’Al­bert Londres. Pour ter­mi­ner la soi­rée, un voyage mu­si­cal a été of­fert par le groupe de blues Black Cat Bones.

San­drine Plante-Rou­geol et Jean-Ch­ris­tophe La­cas, au cours de l’inau­gu­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.