Comment Am­bert Li­vra­dois-Fo­rez veut ai­der ses agri­cul­teurs ?

La Gazette de Thiers - - LA UNE - SA­RAH DOUVIZY sa­rah.douvizy@cen­tre­france.com

Être agri­cul­teur c’est tra­vailler bien sou­vent 365 jours sur 365. Si des or­ga­nismes existent pour don­ner un peu d’air à la pro­fes­sion, la com­mu­nau­té de com­munes d’Am­bert Li­vra­dois-Fo­rez sou­tient les nom­breux agri­cul­teurs de son ter­ri­toire avec une aide de 21.000 € pour les rem­pla­ce­ments.

◗ « Dans le contexte ac­tuel, alors qu’on voit que dans la pro­fes­sion il y a un cer­tain nombre de sui­cides, nous avons vou­lu ai­der. Si cette aide peut per­mettre à des gens de lâ­cher prise pen­dant deux jours, ce­la pour­ra peu­têtre évi­ter des drames comme on en voit dans cer­tains dé­par­te­ments », es­père Laurent Ba­che­le­rie, vice­pré­sident en charge de l’agri­cul­ture et des fo­rêts pour la com­mu­nau­té de com­munes Am­bert Li­vra­dois­Fo­rez (ALF).

4 € de l’heure, dans un maxi­mum de deux jours

« Sur le ter­ri­toire d’Am­bert Li­vra­dois­Fo­rez la pro­fes­sion souffre comme ailleurs, les cas de sui­cide ne sont pas en­core consta­tés, mais la crainte est que ce­la ar­rive », par­tage avec gra­vi­té Laurent Ba­che­le­rie.

C’est dans ce contexte so­cié­tal com­pli­qué, que la col­lec­ti­vi­té ter­ri­to­riale ALF a choi­si d’in­ter­ve­nir. « Cer­taines an­ciennes co­com avaient dé­jà mis en place cette aide. Après la fu­sion [des in­ter­com­mu­na­li­tés, au 1er jan­vier 2017, ndlr], nous avons dé­ci­dé de l’étendre à tout le ter­ri­toire », dé­taille l’élu.

Cette aide dont il est ques­tion, est une aide au Ser­vice de rem­pla­ce­ment. « Nous ve­nons don­ner un peu d’air aux agri­cul­teurs ad­hé­rents au Ser­vice de rem­pla­ce­ment pro­po­sé par le con­seil dé­par­te­men­tal », ajoute Laurent Ba­che­le­rie. Plu­sieurs cas de fi­gure sont pos­sibles pour les agri­cul­teurs. La pre­mière si­tua­tion concerne la prise de congés et de temps libre. Dans ce cas, l’aide se por­te­ra à 4 € de l’heure, dans un maxi­mum de deux jours par an. Un sou­tien se­ra éga­le­ment ap­por­té dans deux autres si­tua­tions. D’une part les ab­sences pro­lon­gées en cas de ma­la­die et d’autre part l’hos­pi­ta­li­sa­ tion d’un en­fant. Dans ces deux cas, ALF offre une par­ti­ci­pa­tion à hau­teur de 60 à 80 € par jour pen­dant deux à dix jours, se­lon la si­tua­tion. « Nous avons conscience que ce­la peut pa­raître dé­ri­soire, as­sure Laurent Ba­che­le­rie, mais la com­mu­nau­té de com­munes n’a pas vo­ca­tion à fi­nan­cer in­té­gra­le­ment des rem­pla­ce­ments. Par cette ac­tion, nous es­sayons de don­ner un pe­tit en­cou­ra­ge­ment aux agri­cul­teurs en dif­fi­cul­té », pré­cise l’élu.

250 po­ten­tiels bé­né­fi­ciaires

En tout, ALF mise sur un bud­get de 21.000 €. Mais cette somme se­ra né­ces­saire seule­ment si l’in­té­gra­li­té des agri­cul­teurs du ter­ri­toire, ad­hé­rents à l’as­so­cia­tion Ser­vice de rem­pla­ce­ment, sou­haite en bé­né­fi­cier. « Le ter­ri­toire pos­sède 530 agri­cul­teurs, dont en­vi­ron 250 ad­hé­rents au Ser­vice. Nous ta­blons sur une aide pour en­vi­ron la moi­tié d’entre eux. Mais s’ils se ma­ni­festent tous, nous les ai­de­rons tous », as­sure le vi­ce­pré­sident.

(PHO­TO D’IL­LUS­TRA­TION FLO­RIAN SALESSE)

Les agri­cul­teurs, et par­ti­cu­liè­re­ment les éle­veurs, nom­breux dans le Li­vra­dois-Fo­rez, tra­vaillent 365 jours sur 365.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.