La re­va­lo­ri­sa­tion dé­bute par la signalétique

La Gazette de Thiers - - LA UNE - LAU­RENCE TOURNEBIZE

Sa­me­di 6 oc­tobre, My­riam Fou­gère et ses conseillers ont pro­cé­dé à l’inau­gu­ra­tion de la nou­velle signalétique de la ville. Une cé­ré­mo­nie in­for­melle, en pré­sence du dé­pu­té An­dré Chas­saigne et de la sous­pré­fète Pa­tri­cia Val­ma.

◗ Cette signalétique s’ins­crit dans le pro­jet de re­va­lo­ri­sa­tion du centre­bourg et en est un peu la pre­mière étape concré­ti­sée. Des mâts com­por­tant au maxi­mum six men­tions ont été pla­cés dans tout le centre­ville et se­ront com­plé­tés par des to­tems d’en­trée de ville et des pu­pitres pa­tri­mo­niaux dès l’an pro­chain.

Amé­lio­rer le cadre de vie

« Nous tra­vaillons à l’amé­lio­ra­tion du cadre de vie, a ex­pli­qué My­riam Fou­gère, maire d’Am­bert. Et la re­va­lo­ri­sa­tion du centre­bourg en fait par­tie. » Cette nou­velle signalétique a trois ob­jec­tifs : mieux ac­cueillir les vi­si­teurs, leur in­di­quer les places de par­king, et leur dire ce qui se passe dans la ville. Elle doit aus­si in­ci­ter au par­cours pié­ton, et ce en in­di­quant la du­rée pour re­joindre un lieu.

Deuxième but, mettre en va­leur le pa­tri­moine de la ville : « La signalétique sou­ligne l’exis­tence de bâ­ti­ments clas­sés, a ajou­té My­riam Fou­gère. Notre mai­rie ronde est unique au monde, et je ne manque pas une oc­ca­sion de le rap­pe­ler. Chaque an­née, nous pro­cé­dons à des tra­vaux im­por­tants sur le pa­ tri­moine, que ce soit dans les lo­ge­ments, les com­merces ou les salles de sport. »

Troi­sième ob­jec­tif : mettre en va­leur l’ac­ti­vi­té com­mer­ciale du centre­ ville. C’est aus­si pour ce­la que des in­di­ca­tions de du­rée de tra­jet pié­ton sont sti­pu­lées sur les pan­neaux : « C’est pé­da­go­gique, a pré­ci­sé le maire. Nous vou­lons mon­trer aux gens que s’ils se garent vers la mai­rie, ils ne met­tront pas plus de temps pour faire leurs courses que s’ils vont se ga­rer sur le par­king d’une grande sur­face. »

Quelques co­quilles

Quelques co­quilles ont été re­le­vées sur les pan­neaux et vont être cor­ri­gées pro­chai­ne­ment : flèches mal orien­tées, fautes de frappe ou ou­blis. Mais ce qui re­vient aux oreilles de l’équipe mu­ni­ci­pale, c’est l’es­thé­tique de la signalétique. Les cou­leurs taupe et anis semblent être ap­pré­ciées. « On ap­puie ce pro­jet très beau et très vi­sible, a re­mar­qué la sous­pré­fète. On a vu son im­pact es­thé­tique et pay­sa­ger, c’est im­por­tant pour une ville qui se veut tou­ris­tique. » Pro­pos ap­puyés par le dé­pu­té An­dré Chas­saigne qui a qua­li­fié la réa­li­sa­tion de « belle et ayant du sens pour le dé­ve­lop­pe­ment » avant de ci­ter Ma­rat : « Les plus pe­tits res­sorts font mou­voir les plus grandes ma­chines. »

La signalétique a été re­con­nue es­thé­tique par l’en­semble des par­ti­ci­pants à cette inau­gu­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.