Que du po­si­tif à Am­bert

La Gazette de Thiers - - COUP DE PROJECTEUR - A. C.

Ex­pé­ri­men­té de­puis jan­vier 2018 au col­lège Saint-Jo­seph à Am­bert, Si­lence on lit a été re­con­duit à la ren­trée. Car le suc­cès est om­ni­pré­sent.

◗ Est­ce parce que Pa­tri­cia Gou­beyre est à la fois pro­fes­seur de fran­çais et chef d’éta­blis­se­ment, que Si­lence on lit, fonc­tionne au col­lège Saint­Jo­seph d’Am­bert ? « Non, car toute l’équipe était par­tante dès le dé­but », re­late l’in­té­res­sée, qui a ap­por­té l’ini­tia­tive au sein du pe­tit col­lège.

Des ré­sul­tats vite re­pé­rés

Com­men­cé en jan­vier 2018, le dis­po­si­tif est dé­sor­mais bien an­cré dans la vie du col­lège. « Au dé­but, on s’est in­ter­ro­gé sur le mo­ment le plus ju­di­cieux pour le faire, sou­ligne Pa­tri­cia Gou­beyre. Le re­tour en cours à 13 h 50 nous pa­rais­sait idéal. Si­lence on lit a été bien ac­cep­té par tous les élèves, même si cer­tains n’aiment pas la lec­ture. Les obli­ger à lire, c’est com­pli­qué. Alors même si l’on pri­vi­lé­gie les ro­mans, il y a tou­jours quelques re­vues, ma­ga­zines ou bandes des­si­nées. Plu­tôt qu’ils ne lisent rien, il vaut mieux qu’ils lisent ça. »

Peu im­porte le sup­port, les ré­sul­tats sont au ren­dez­vous, ra­pi­de­ment vé­ri­fiés par les en­sei­gnants. « On s’est ren­du compte que ça les apaise, et qu’ils peuvent ren­trer dans le pre­mier cours de l’après­mi­di avec plus de calme et plus de sé­ré­ni­té. C’est un temps pour eux, et ils se re­trouvent plus dis­po­nibles en­suite pour tra­vailler », conti­nue Pa­tri­cia Gou­beyre.

Suite aux ondes po­si­tives se­mées par Si­lence on lit, ces dix mi­nutes quo­ti­diennes ont été de nou­veau mises en place cette an­née, avec quelques amé­lio­ra­tions. « Par exemple, nous avons mis dans les classes des boîtes à livres, qui per­mettent aux élèves de chan­ger de livres plus ré­gu­liè­re­ment, même si la ma­jo­ri­té ap­porte les leurs », dé­taille la prin­ci­pale du col­lège.

Autre ef­fet bé­né­fique, la fré­quen­ta­tion du centre de do­cu­men­ta­tion et d’in­for­ma­tion (CDI) du col­lège. « Il sem­ble­rait que sa fré­quen­ta­tion et les em­prunts de livres soient en hausse. Je pense que c’est lié », conclut Pa­tri­cia Gou­beyre.

Si le col­lège a adop­té le dis­po­si­tif Si­lence on lit, l’école Saint-Jo­seph ré­flé­chit aus­si à le mettre en place.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.