Les Gi­lets jaunes main­tiennent le cap

La Gazette de Thiers - - LA UNE - LAU­RA MO­REL lau­ra.mo­[email protected]­tre­france.com

Alors que la mo­bi­li­sa­tion des Gi­lets jaunes ne semble pas fai­blir du cô­té de Thiers et Le­zoux, pro­fes­sion­nels et ha­bi­tants se montrent so­li­daires au mou­ ve­ment. Face à la hausse de la taxe car­bone, quelles so­lu­tions peuvent être adop­tées pour faire des éco­no­mies ?

La mo­bi­li­sa­tion des Gi­lets jaunes à Thiers ne fai­blit pas. Mar­di 20 no­vembre, une cin­quan­taine de per­sonnes était tou­jours mo­bi­li­sée entre le rond-point du Fe­let et le péage de l’au­to­route. Et leur ob­jec­tif est clair : « ne rien lâ­cher ».

◗ La co­lère ne fai­blit pas à Thiers. Et les dé­cla­ra­tions suc­ces­sives du Pré­sident de la Ré­pu­blique, Em­ma­nuel Ma­cron, et du Pre­mier mi­nistre, Édouard Phi­lippe, n’y font rien. Au contraire, elles semblent creu­ser un peu plus le fos­sé entre le Gou­ver­ne­ment et les Gi­lets jaunes. Et si Édouard Phi­lippe a an­non­cé vou­loir « main­te­nir le cap », les Thier­nois, eux aus­si, ne semblent pas vou­loir je­ter l’éponge.

Les pa­lettes conti­nuent donc de brû­ler entre le rond­point de la zone du Fe­let et le péage de l’au­to­route. Et plu­sieurs jours après le pre­mier ras­sem­ble­ment, qui a réuni un peu plus de 400 per­sonnes, sa­me­di 17 no­vembre, les Gi­lets jaunes sont en­core nom­breux à ra­len­tir la cir­cu­la­tion et à main­te­nir l’opé­ra­tion péage gra­tuit dans le bas de Thiers. Mar­di 20 no­vembre, une cin­quan­taine était tou­ jours sur place. « Ce­la fluc­tue se­lon le mo­ment de la jour­née. Mais hier [lun­di 19 no­vembre, ndlr], nous étions qua­si­ment une cen­taine, as­sure un Gi­let jaune, mo­bi­li­sé de­puis sa­me­di. L’ob­jec­tif main­te­nant, c’est que les syn­di­cats rou­tiers, la FNSEA [Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des syn­di­cats d’ex­ploi­ tants agri­coles, ndlr] et les am­bu­lan­ciers nous re­joignent. Mais en tout cas, nous al­lons te­nir. Ma­cron va vrai­ment voir ce que c’est des “Gau­lois réfractaires” ! »

Un « ras-le-bol » gé­né­ral

Les Gi­lets jaunes sont donc una­nimes et veulent voir le mou­ve­ment prendre en­core de l’am­pleur. « On n’est pas là pour foutre le bor­del, lance un re­trai­té, Gi­let jaune par­mi tant d’autres. Nous sommes là pour ex­pri­mer un ras­le­bol gé­né­ral. Nous ne sommes pas là que pour la hausse des prix à la pompe. C’est un tout. Les classes moyennes et basses ont de plus en plus de dif­fi­cul­tés à fi­nir leurs mois. Et pour­tant, on leur de­mande en­core des ef­forts. Ça fait des mois qu’on râle cha­cun chez soi, sur notre ca­na­pé. Mais main­te­nant, nous sommes vrai­ment en co­lère. Le Gou­ver­ne­ment va de­voir nous écou­ter. »

« Ma­cron va vrai­ment voir ce que c’est des “Gau­lois réfractaires” ! »

Une vraie so­li­da­ri­té s’est mise en place et de nom­breux Thier­nois ap­portent leur sou­tien aux Gi­lets jaunes no­tam­ment en leur of­frant des pro­vi­sions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.