Un con­cert pour res­pec­ter la tra­di­tion à Thiers

La Gazette de Thiers - - LA UNE - LAU­RA MO­REL lau­ra.mo­[email protected]­tre­france.com

C’est une tra­di­tion à Thiers. Chaque an­née, un con­cert du Nou­vel an est or­ga­ni­sé à l’église Saint-Ge­nès. Et 2019 ne fe­ra pas ex­cep­tion puisque, mar­di 1er jan­vier, à 18 heures, le qua­tuor BrinT­zig don­ne­ra un con­cert gra­tuit.

◗ « La mu­sique tzi­gane al­lie ce cô­té mu­sique de chambre avec la vir­tuo­si­té du vio­lon et ce cô­té im­pro­vi­sa­tion. Il y a, à la fois, un cô­té très écrit, in­ter­pré­té, avec des ra­len­tis et des ac­ce­le­ran­dos mais c’est aus­si une mu­sique très po­pu­laire », sou­ligne Da­vy Sla­dek, de la for­ma­tion BrinT­zig.

Une mu­sique qu’il se­ra jus­te­ment pos­sible de dé­cou­vrir grâce au qua­tuor mar­di 1er jan­vier à 18 heures à l’église Saint­Ge­nès.

L’émo­tion et la fougue des mu­siques tzi­ganes, avec des mor­ceaux ins­pi­ rés des mé­lo­dies tra­di­tion­nelles russes, hon­groises ou en­core rou­maines, se­ront donc au pro­gramme de ce con­cert du Nou­vel an avec Au­ré­lie Che­nille au vio­lon, Da­vy Sla­dek au saxo­phone et à la cla­ri­nette, Sébastien Am­blard à la contre­basse et Fran­çois Bru­nel à la gui­tare. « L’en­semble BrinT­zig est né en 2007 sous l’im­pul­sion d’Au­ré­lie Che­nille, vio­lo­niste membre de l’Or­chestre d’Au­vergne, ra­conte Da­vy Sla­dek. Au­ré­lie et moi nous connais­sons de­ puis une di­zaine d’an­nées et la mu­sique tzi­gane, que nous ap­pré­cions par­ti­cu­liè­re­ment, est un point de ren­contre in­té­res­sant entre le vio­lon et le saxo­phone. Et si, dans mon cas, je n’avais ja­mais vrai­ment fait de mu­sique tzi­gane avant de re­joindre la for­ma­tion, ce n’est pas le cas de tous. Fran­çois Bru­nel, par exemple, avait dé­jà pu faire du jazz ma­nouche et Sébastien Am­blard avait dé­jà ex­pé­ri­men­té ce cô­té jazz. »

De­puis, tous, avec BrinT­ zig, montrent leur ori­gi­na­li­té grâce à des com­po­si­tions re­créant l’es­prit fes­tif et mé­lan­co­lique des mu­siques tzi­ganes, tout en y mê­lant des im­pro­vi­sa­tions avec quelques touches de jazz. Et c’est un pro­gramme, en­core une fois, pour le moins ori­gi­nal que pro­po­se­ront les quatre mu­si­ciens mar­di 1er jan­vier.

Bach ver­sion mu­sique tzi­gane

Des mé­lo­dies tra­di­tion­nelles russes ou en­core hon­groises

Da­vy Sla­vek ex­plique : « Ce pro­gramme a été créé pour le fes­ti­val Bach en Com­brailles. On s’est amu­sé à faire un lien entre mu­sique clas­sique et mu­sique tzi­gane. On sait que Bach a des ori­gines hon­groises et que son ar­riè­re­grand­père était meu­nier. Et à cette époque, les meu­niers étaient sou­vent des Tzi­ganes sé­den­ta­ri­sés. Il était donc in­té­res­sant d’al­ler tra­vailler dans ce sens­là, en pre­nant en compte les pseu­do­ori­gines tzi­ganes de Bach. » Un moyen donc de rendre plus po­pu­laire les mor­ceaux clas­siques du com­po­si­teur.

Pour ce con­cert or­ga­ni­sé par la Ville de Thiers, en par­te­na­riat avec les Concerts de Vol­lore, BrinT­zig fe­ra re­dé­cou­vrir le ré­per­toire de Bach ver­sion jazz et mu­sique tzi­gane.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.