Brexit ? Le vé­ri­table but de Bo­ris John­son

La Manche Libre (Avranches) - - France-Monde -

Faute d’un concur­rent so­lide, l’ex­tra­va­gant Bo­ris John­son semble par­ti pour être élu, d’ici au 22 juillet, nou­veau chef des conser­va­teurs donc Pre­mier mi­nistre à la place de The­re­sa May.

Il reste en ef­fet le fa­vo­ri des 160 000 membres de ce par­ti, qui le consi­dèrent comme “seul ca­pable d’at­teindre l’ob­jec­tif ab­so­lu” : sor­tir de l’Union eu­ro­péenne le 31 oc­tobre, date-bu­toir du Brexit. Ou plu­tôt, date-bu­toir si Bruxelles, sous la pression d’An­ge­la Mer­kel, ne la re­pousse pas une fois de plus… Car Ber­lin se sa­tis­fait de l’équi­voque ac­tuelle, et s’at­tend à voir John­son, de­ve­nu chef du gou­ver­ne­ment de Londres, s’en­li­ser comme l’avait fait Mme May. Et John­son est aus­si im­po­pu­laire chez les Bri­tan­niques en gé­né­ral que po­pu­laire chez les conser­va­teurs. Les Bri­tan­niques ne sont que 23 % à ap­prou­ver l’éven­tua­li­té d’un Brexit sans ac­cord, alors que près de 70 % des conser­va­teurs sou­tiennent cette opinion. Le vé­ri­table but du par­ti conser­va­teur est en ef­fet sa propre survie. Elle se­rait en cause s’il per­dait plus de voix au pro­fit du Brexit Par­ty de Ni­gel Fa­rage, concur­rence qui pro­vo­que­rait la vic­toire des tra­vaillistes de gauche de Je­re­my Cor­byn aux pro­chaines élec­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.