Un Ou­ra­dour évi­té à Pon­tau­bault ?

La Manche Libre (Avranches) - - Avranches -

L’his­toire de Fran­çois Mut­schler, sol­dat al­sa­cien en­rô­lé de force dans la Wehr­macht, est in­ti­me­ment liée à Pon­tau­bault qui don­na son nom à un es­pace dé­dié à sa li­bé­ra­tion. Le 3 fé­vrier 1944 à 3 h du ma­tin, les sol­dats al­le­mands ré­veillent la po­pu­la­tion en­dor­mie, qui est di­ri­gée et en­fer­mée dans l’église, à la suite des dé­raille­ments de trois trains de mu­ni­tions et de troupes près du pont sur la Sé­lune. Les ab­sents, au nombre de 13, sont dé­si­gnés comme sus­pects. Les Al­le­mands dé­cident de choi­sir et exé­cu­ter des otages. Fran­çois Mut­schler, qui fait fonc­tion d’in­ter­prète, n’hé­site pas : il par­vient à es­ca­mo­ter les noms, bre­douille en li­sant et an­nonce fi­na­le­ment qu’il ne manque per­sonne. Les Al­le­mands re­noncent et laissent les ha­bi­tants ren­trer chez eux. Quelques jours plus tard, Fran­çois Mut­schler réus­sit en­fin à dé­ser­ter l’ar­mée al­le­mande et à re­joindre les Fran­çais dans la di­vi­sion Le­clerc. Ses en­fants se­ront pré­sents le 1er août lors des cé­ré­mo­nies à 11 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.