In­ter­dire la plage aux plai­san­ciers ?

La Manche Libre (Avranches) - - L’actu En Region -

Gou­ville-sur-Mer

La co­lère couve chez ceux qui mettent leur ba­teau à l’eau de­puis les plages de la Manche. Le 18 juin, un ar­rê­té pré­fec­to­ral in­ter­di­sait la cir­cu­la­tion sur la plage de tout en­gin de mise à l’eau d’un ba­teau, sauf pour les pê­cheurs pro­fes­sion­nels. Et, pour ceux-ci, l’in­ter­dic­tion de sta­tion­ner trac­teur et re­morque sur l’es­tran le temps de leur tra­vail en mer. Ils de­vraient alors re­mon­ter à terre, ris­quant de gé­né­rer des gênes et conflits de sta­tion­ne­ment. Si cet ar­rê­té a été abro­gé, un autre ar­rê­té est en cours de pré­pa­ra­tion, re­pre­nant “les termes du pré­cé­dent”, se­lon l’as­so­cia­tion des pê­cheurs ama­teurs de la Manche (APAM Le Se­ne­quet) dans une lettre d’alerte aux maires. “Les as­so­cia­tions d’usa­gers de l’es­tran unissent leurs ef­forts et vont in­vi­ter la Pré­fec­ture à de­man­der aux com­munes la mise en place de cou­loirs de cir­cu­la­tion et de zones de sta­tion­ne­ment sur l’es­tran pour les trac­teurs et re­morques de mise à l’eau des ba­teaux,” écrit Di­dier Ma­bille, pré­sident de l’as­so­cia­tion. Se­lon lui, les ar­gu­ments de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment re­te­nus ne tiennent pas car les trac­teurs ne cir­culent pas sur les zones fra­gi­li­sées et pro­té­gées. L’une des pre­mières com­munes à les avoir “en­ten­dus”, est celle de Pi­rou qui a mis en place des zones de mise à l’eau. Sur son site, l’APAM, ex­plique qu’il s’agit d’une “dé­mons­tra­tion exem­plaire de ges­tion dé­mo­cra­tique de l’es­tran.” Le sujet est hou­leux, la Pré­fec­ture an­nonce qu’elle or­ga­ni­se­ra une réunion de concer­ta­tion en sep­tembre.

Le 18 juin, un ar­rê­té in­ter­di­sait le sta­tion­ne­ment sur la plage des en­gins de mise à l’eau, et li­mi­tait leur cir­cu­la­tion au seul bé­né­fice des pro­fes­sion­nels.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.