Er­nest Pois­son (acte 1)

La Manche Libre (Avranches) - - Saint-Hilaire -

Er­nest Phi­lippe Au­guste Pois­son est né à Mor­tain le 1er jan­vier 1882. Il ef­fec­tue sa sco­la­ri­té à Rennes, Ram­bouillet et Nantes, au gré des af­fec­ta­tions de son père, membre de l’ad­mi­nis­tra­tion pré­fec­to­rale pour de l’ad­mi­nis­tra­tion des fi­nances. Dès l’âge de 17 ans, en 1899 il adhère à un groupe du Par­ti Ou­vrier So­cia­liste Ré­vo­lu­tion­naire à Nantes. Er­nest Pois­son ob­tient sa li­cence de droit à Caen, et s’ins­crit comme avo­cat au bar­reau de Caen. À Caen, il par­ti­cipe à la lutte en fa­veur du ca­pi­taine Drey­fus, fonde un groupe so­cia­liste en 1900 et de­vient se­cré­taire de la fé­dé­ra­tion so­cia­liste au­to­nome nor­mande. Il doit quit­ter le bar­reau en 1906 après avoir été condam­né à Nantes pour ou­trages à agents lors d’une ma­ni­fes­ta­tion.

Un homme de gauche

très en­ga­gé

Er­nest Pois­son s’ins­talle à Rouen où il pu­blie jus­qu’en 1912, Le Se­meur. Le 17 no­vembre 1907, il pré­side le con­grès fon­da­teur de la fé­dé­ra­tion Cal­va­dos-Orne du Par­ti so­cia­liste Sec­tion Fran­çaise de l’In­ter­na­tio­nale Ou­vrière. Il s’en­gage dans le Mou­ve­ment Co­opé­ra­tif So­cia­liste à Caen dès 1904 avec la créa­tion de l’Ou­vrière, de­ve­nue la So­li­da­ri­té Caen­naise en 1906, puis de la bou­lan­ge­rie la Se­meuse. Avec la suite de Re­nau­del, il de­vient dé­lé­gué à la pro­pa­gande en 1907. Il écrit dans la Re­vue Syn­di­ca­liste, La Vie So­cia­liste et la Re­vue So­cia­liste dont il est se­cré­taire de rédaction. Ins­tal­lé à Pa­ris, il adhère à la co­opé­ra­tive L’Ave­nir de Plai­sance. Puis, il par­ti­cipe aux con­grès de la Bourse de co­opé­ra­tives so­cia­listes. Se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de la Bourse des co­opé­ra­tives so­cia­listes en 1912, il en de­vient se­cré­taire gé­né­ral, la Bourse étant de­ve­nue Con­fé­dé­ra­tion des Co­opé­ra­tives So­cia­listes et Ou­vrières. Il né­go­cie avec l’Union Co­opé­ra­tive le pacte d’uni­té co­opé­ra­tive et la fon­da­tion, en dé­cembre 1912 lors du con­grès uni­taire de Tours, de la Fé­dé­ra­tion Na­tio­nale des Co­opé­ra­tives de Consom­ma­tion (FNCC) dont il est se­cré­taire gé­né­ral avec Achille Dau­dé-Ban­cel (1870-1963). Il di­rige en 1911 l’Ecole du pro­pa­gan­diste, dé­mis­sionne de la dé­lé­ga­tion per­ma­nente à la pro­pa­gande en 1912, quand il prend la tête de la Con­fé­dé­ra­tion des Co­opé­ra­tives So­cia­listes et Ou­vrières, et est pro­fes­seur à l’École So­cia­liste. Il dé­fend les cou­leurs de son par­ti aux élec­tions lé­gis­la­tives de 1910 et 1912 dans la 3e cir­cons­crip­tion de Seine-In­fé­rieure (El­beuf), puis à celle de 1914, 1919 et 1924.

A suivre.

Er­nest Pois­son (1882-1942) col­la­bo­ra dans di­vers jour­naux de gauche dont “La Vie So­cia­liste”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.