Les la­pins de Nor­man­die

Nor­mands, bé­liers et blancs de Ho­tot Du blanc im­ma­cu­lé au noir

La Manche Libre (Avranches) - - Les Races Normandes - Al­bine No­va­ri­no-Po­thier

Par son pe­lage et sa mor­pho­lo­gie, le la­pin nor­mand res­semble au la­pin sau­vage, autrement dit au la­pin de ga­renne. Il est rond et tra­pu, sa queue est blanche, ses oreilles plu­tôt longues. Son poids peut at­teindre 5 ki­los. Prin­ci­pa­le­ment éle­vé pour sa chair, il est très pré­sent sur les étals des mar­chés. Le blanc de Ho­tot est re­mar­quable par son pe­lage d’une blan­cheur im­ma­cu­lée. Ses yeux très noirs, d’une grande vi­va­ci­té, sont cer­clés de pe­tites lu­nettes, éga­le­ment noires. Ses oreilles sont en V. Au­tre­fois éle­vé pour sa four­rure, il l’est au­jourd’hui pour la finesse de sa chair. Son ber­ceau est Ho­tot-enAuge, dans le Cal­va­dos.

Sa robe va­rie du blanc au gris, du bleu au noir. Il peut at­teindre 5,5 ki­los. Ses grandes oreilles tom­bantes sont en forme de fer à che­val. Ele­vé pour sa viande, le bé­lier nor­mand est une race éta­blie de­puis fort long­temps en Nor­man­die. Elle a été amé­lio­rée par des croi­se­ments suc­ces­sifs avec le géant des Flandres et le la­pin bé­lier an­glais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.