« Ne pas s’em­bar­quer à la va-vite et faire jouer la concur­rence »

La Manche Libre (Avranches) - - Tv Magazine - Pro­pos recueillis par Va­lé­rie Vial­let-Faust

Pour gag ga­gner de l’es­pace chez soi, par quoi doit-on com­men­cer ?

Il faut d’a d’abord faire du ran­ge­ment, trier ses af­faires, in­ver­ser celles d’été et d d’hi­ver, avant d’être sûr que des tran trans­for­ma­tions sont né­ces­saires. On ré­flé­chit mieux dans l’ordre, s sans pour au­tant tom­ber dans l’app l’ap­par­te­ment té­moin ou trop mi­li­taire ! S S’il y a de grosses trans­for­ma­tions à ef­fec­tuer, il vaut tou­jours mieux fai faire ap­pel à un ar­chi­tecte d’in­té­rieu d’in­té­rieur pour ren­ta­bi­li­ser les mètres car­rés. Un ap­par­te­ment, une mais mai­son, ça reste de l’ar­gent et, en cas de re re­vente, les tra­vaux doivent

avoir été cor­rec­te­ment réa­li­sés.

Comment trou­ver un ar­chi­tecte d’in­té­rieur en étant sûr de ses com­pé­tences ?

Par re­la­tion ou sur In­ter­net : lire les avis des in­ter­nautes, vé­ri­fier si les tra­vaux ont été bien ef­fec­tués, contrô­ler une ré­pu­ta­tion en fai­sant des re­cherches plus pous­sées, sa­voir si la per­sonne est à l’écoute… Il faut prendre son temps, com­pa­rer plu­sieurs de­vis et, bien sûr, sa­voir avant tout com­bien ça va coû­ter. C’est le bud­get qui dé­cide de tout. En gé­né­ral, un ar­chi­tecte d’in­té­rieur se paie comme un chef de chan­tier et prend un pour­cen­tage sur le mon­tant des tra­vaux. Il ne faut pas non plus que ce soit très en dessous de la norme, si­non c’est in­quié­tant.

Quelques as­tuces ?

Une pièce, une fonc­tion est évi­dem­ment l’idéal. Mais, pour ga­gner de la place, si l’en­trée est vaste, on peut y ins­tal­ler des ran­ge­ments avec une table-bu­reau in­té­grée – il existe plé­thore de meubles es­ca­mo­tables, mo­biles, trans­for­mables, do­tés de plu­sieurs fonc­tions. Le sur-me­sure fait tou­jours peur, mais n’ou­blions pas que l’uti­li­sa­tion du mé­dium (bois re­cons­ti­tué) no­tam­ment ne coûte pas for­cé­ment plus cher qu’un meuble. Le mo­bi­lier de salle de bains est sou­vent plus oné­reux que ce­lui de cui­sine, alors qu’on peut uti­li­ser les mêmes cais­sons ! Glo­ba­le­ment, il faut ré­flé­chir à son pro­jet, à la fa­çon dont on vit, ne pas s’em­bar­quer à la va-vite et faire jouer la concur­rence. Lors­qu’on en­tame des tra­vaux, il y a sou­vent des im­pré­vus tels que des conduits dans le mur, l’élec­tri­ci­té à re­faire, le par­quet qui s’avère ir­ré­cu­pé­rable… Ça peut chif­frer très vite !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.