La fi­la­ture entre de bonnes mains

La Manche Libre (Avranches) - - Juvigny-les-vallees -

De­puis quelques mois, la fi­la­ture du Pe­tit Au­ney du Mes­nil-Tôve re­prend vie. En pa­ral­lèle aus­si, des éle­veurs de mou­tons de l’Avran­chin - la race lo­cale - ont sui­vi des for­ma­tions. Plu­sieurs éle­veurs veulent en ef­fet re­lan­cer la sé­lec­tion du mou­ton de l’Avran­chin au re­gard de la qua­li­té his­to­rique de sa laine. “A condi­tion de sa­voir ap­pré­cier une bonne et une mau­vaise laine avant de s’en­ga­ger dans cette fi­lière”, a ex­pli­qué Em­ma­nuel Le­gran, éle­veur à Ecaus­se­ville. D’où la for­ma­tion or­ga­ni­sée avec Jean-Paul Cillard, zoo-tech­ni­cien à l’éco­mu­sée de Rennes. Il était aus­si ac­com­pa­gné d’An­toine Brin­boeuf, spé­cia­liste de la laine. L’en­tre­prise “Les Tri­cots Saint-James” a éga­le­ment fait montre d’in­té­rêt pour des pro­jets de tra­vail sur une pe­tite sé­rie de vê­te­ments.

Une re­nais­sance

de la fi­la­ture

Tout ce­la pour­rait bien contri­buer à la re­nais­sance de la fi­la­ture. “Je m’in­té­resse aux ma­chines an­ciennes mais je n’avais ja­mais vu ce type de car­deuse”, a dé­cla­ré Nicolas Pou­pi­nel, ré­gleur et ré­pa­ra­teur de ma­chines tex­tiles, ins­tal­lé à Col­po dans le Mor­bi­han. Il ajoute : “C’est an­cien, ça se re­tape et ça peut du­rer des an­nées. Nous al­lons contri­buer à sau­ver la race de l’Avran­chin.” Lui, a dé­jà réa­li­sé de mul­tiples ré­pa­ra­tions sur dif­fé­rents types de ma­té­riels “un peu par­tout”. “Sur le site du Mes­nil-Tôve, il se­ra bien sûr pos­sible de faire des pe­tites quan­ti­tés et de meilleure qua­li­té”, conclut-il.

Nicolas Pou­pi­nel a réa­li­sé des ré­pa­ra­tions de ma­chines au mu­sée de Lan­gogne et pro­pose son sa­voir-faire pour la fi­la­ture du Mes­nil-Tôve.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.