L’Af­gha­nis­tan, nou­veau Viet­nam ?

La Manche Libre (Avranches) - - France - Monde -

Do­nald Trump a brus­que­ment an­nu­lé, le sa­me­di 7 sep­tembre, la double ren­contre dé­ci­sive qu’il au­rait dû avoir le 8 sep­tembre à Camp Da­vid avec les chefs ta­li­bans puis avec le pré­sident af­ghan. Ren­contre d’où au­rait dû sor­tir un ac­cord met­tant fin à 18 ans de pré­sence mi­li­taire US en Af­gha­nis­tan. Les deux dé­lé­ga­tions af­ghanes étaient en vol vers Wa­shing­ton quand elles ont re­çu le contreordr­e… La bru­ta­li­té de l’an­nu­la­tion, sans pré­cé­dent dans les an­nales di­plo­ma­tiques, a si­dé­ré les ob­ser­va­teurs.

Mo­tif of­fi­ciel du re­vi­re­ment de Trump : l’at­ten­tat com­mis par des ta­li­bans à Ka­boul le 5 sep­tembre, et qui avait tué douze per­sonnes dont un mi­li­taire amé­ri­cain. At­ten­tat des­ti­né à “faire mon­ter la pres­sion avant les pour­par­lers”, se­lon Trump qui twee­tait son in­di­gna­tion. En réa­li­té le pré­sident est pris entre des cou­rants op­po­sés au sein de l’ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine. Les uns, comme Trump lui-même, vou­draient re­ti­rer les quelque dix mille mi­li­taires amé­ri­cains res­tant ac­tuel­le­ment en Af­gha­nis­tan. Mais le Pen­ta­gone re­doute que ce der­nier re­trait ne res­semble à la dé­bâcle de Sai­gon en 1975 après vingt ans de guerre au Viet­nam. Et que les sa­cri­fices des GI’s dans les deux cas n’aient ser­vi à rien… Dra­peau nord-viet­na­mien sur Sai­gon en 1975, éten­dard des ta­li­bans sur Ka­boul en 2020 ?

Do­nald Trump est pris entre deux feux : ra­me­ner les boys à la mai­son mais sans su­bir une dé­bâcle si­mi­laire à celle du Viet­nam.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.