“Je me sens à ma place”

Ni­co­las Lau­nay en­seigne au Clos Tar­dif

La Manche Libre (Avranches) - - Saint-james -

Qui êtes-vous et d’où ve­nez-vous ?

“J’ai 27 ans et je suis ori­gi­naire de Saint-Pair-sur-Mer. C’est mon pre­mier poste d’en­sei­gnant ici à Saint-James. Je suis très content d’avoir été af­fec­té ici. Je suis dans ma ré­gion et le cadre, l’équipe pé­da­go­gique et de di­rec­tion a l’air très sym­pa­thique et mo­ti­vée.

J’ai pas­sé mon bac­ca­lau­réat puis in­té­gré une école d’in­gé­nieurs, à Caen. J’ai en­suite tra­vaillé dans une PME en Haute-Nor­man­die, dans la sous-trai­tance aé­ro­nau­tique, pé­tro­chi­mique et nu­cléaire mais ce­la ne me pas­sion­nait pas, je ne me sen­tais pas à ma place”.

Pour­quoi avez-vous choi­si le mé­tier de pro­fes­seur ? “Après mon ex­pé­rience dans le sec­teur pri­vé où je ne me sen­tais pas à ma place, j’ai pris une an­née sab­ba­tique et fait un long voyage en Asie. Ce­la m’a per­mis de ré­flé­chir à mon orien­ta­tion pro­fes­sion­nelle.

J’aime trans­mettre et comme j’ai une for­ma­tion tech­nique, je me suis pré­sen­té au Capes en phy­sique-chi­mie et j’ai été re­çu cet été”. Quelles va­leurs sou­hai­tez­vous trans­mettre à vos élèves ?

“J’ai­me­rais leur ap­prendre le goût de l’ef­fort, la cu­rio­si­té, le plai­sir de la dé­cou­verte, le res­pect des autres dans leurs dif­fé­rences”.

Quelles sont vos pas­sions en de­hors de votre tra­vail ? “J’aime et je pra­tique le sport. Je fais du vé­lo et de la mus­cu­la­tion no­tam­ment. J’ai une autre pas­sion, je suis de­puis ma plus tendre en­fance pas­sion­né de géo­lo­gie. Je suis tou­jours à la re­cherche de fos­siles...”

Ni­co­las Lau­nay, 27 ans, est pro­fes­seur de phy­sique-chi­mie.

- Sa­me­di 14 : 17 h messe à la cha­pelle de l’hô­pi­tal. - Di­manche 15 : 10 h 30 messe à Car­net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.