Mon­sei­gneur Jeanpierre Bra­vard, évêque d'avranches (acte 3)

La Manche Libre (Avranches) - - Avranches -

Un peu in­tri­gué par cette ré­ponse, l'évêque la re­gar­da plus at­ten­ti­ve­ment et, li­sant l'in­gé­nio­si­té dans ses yeux, il lui de­man­da :

— Quel est votre nom, mon en­fant ?

— Pau­line Meu­nier, Mon­sei­gneur… Je suis la fille du maire de la com­mune.

— Ah ! Et pour­quoi de­vez-vous pas­ser la nuit dans cet ap­par­te­ment ?

— La ser­vante de M. le cu­ré, Ger­trude, est ve­nue tan­tôt à la mai­son ; elle nous a ra­con­té que vous étiez su­jet aux étouf­fe­ments la nuit, et que, dans la crainte d'un ac­ci­dent, vous aviez tou­jours près de vous une veilleuse… Mon père s'est trou­vé très ho­no­ré de voir sa fille dé­si­gnée pour rem­plir cet em­ploi… Je vais donc res­ter toute la nuit près de vous, Mon­sei­gneur… Oh ! vous pou­vez dormir tran­quille­ment, je vous veille­rai bien… Mgr Bra­vard eut toutes les peines du monde à ne pas écla­ter de rire, tant le qui­pro­quo lui pa­rut plai­sant ; néan­moins, il gar­da son sé­rieux, et en quelques mots ex­pli­qua à la jeune fille qu'il s'agis­sait sim­ple­ment d'une pe­tite lampe. Puis, après avoir com­pli­men­té la jo­lie Pau­line Meu­nier sur sa te­nue dé­cente et l'avoir re­mer­ciée de son bon vou­loir, il congé­dia en sou­riant cette veilleuse d'un nou­veau genre... Ain­si se ter­mine cette his­toire que Mgr Bra­vard, évêque d'avranches et de Cou­tances, ra­con­ta lors de la cé­ré­mo­nie d'un bap­tême de cloches. Lors de ses tour­nées épis­co­pales, il ai­mait ain­si à sur­prendre son cler­gé. Brus­que­ment, sans aver­tir per­sonne, il chan­geait son iti­né­raire et tom­bait à l'im­pro­viste chez un pauvre cu­ré de cam­pagne, comme ce­lui de notre his­toire à Saint-mar­tin-des-champs, stu­pé­fait par l'ar­ri­vée de son évêque. Ces sou­daines ap­pa­ri­tions créaient par­fois des si­tua­tions étranges dont le pré­lat était le pre­mier à rire de bon coeur ; il se plai­sait même à les nar­rer gaie­ment, non sans une pointe de ma­lice.

Les Confé­rences éc­clé­sias­tiques Bra­vard

Mgr Bra­vard ob­tient en 1865 la lo­ca­tion des bâ­ti­ments de l'ab­baye du Mont-saintmi­chel, au­pa­ra­vant pri­son pour y ins­tal­ler à nou­veau une com­mu­nau­té re­li­gieuse et re­lan­cer les pè­le­ri­nages au Mont-saint-mi­chel. L'évêque d'avranches et de Cou­tances est sur­tout connu pour avoir or­ga­ni­sé les “Confé­rences ec­clé­sias­tiques Bra­vard” (1866-1867). En 1866, il de­mande aux cu­rés de chaque pa­roisse d'écrire un mé­moire sur les évé­ne­ments dans leur vil­lage au mo­ment de la Ré­vo­lu­tion. Ces do­cu­ments sont une source in­es­ti­mable de ren­sei­gne­ments sur l'his­toire re­li­gieuse, mais aus­si po­li­tique au ni­veau lo­cal, de l'époque ré­vo­lu­tion­naire. Ce­la d'au­tant plus que les Ar­chives dé­par­te­men­tales de la Manche ont été presque anéan­ties lors des bom­bar­de­ments de 1944. Ils peuvent être consul­tés à la bi­blio­thèque dio­cé­saine au Centre d'ac­cueil dio­cé­sain, rue Da­niel à Cou­tances. Il dé­mis­sionne le 27 no­vembre 1875 et est rem­pla­cé par Abel-anas­tase Ger­main. Il meurt à Avranches, âgé de 65 ans, le 13 août 1976.

Mon­sei­gneur Bra­vard fut nom­mé évêque du dio­cèse de Cou­tances et Avranches en 1862.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.