La rue Wal­deck-rous­seau à la peine sur le plan com­mer­cial

La Manche Libre (Avranches) - - Saint-hilaire -

La rue Wal­deck-rous­seau a du plomb dans l'aile sur plan com­mer­cial. Et les pers­pec­tives d'im­plan­ta­tion de com­merces de proxi­mi­té ne sont pas ré­jouis­santes, no­tam­ment après la pan­dé­mie. Der­nière fer­me­ture en date, la bou­che­rie des Trois Pro­vinces qui a dé­fi­ni­ti­ve­ment bais­sé le ri­deau dé­but avril. Les gé­rants avaient l'in­ten­tion de fer­mer cet éta­blis­se­ment mais le confi­ne­ment a, semble-t-il, pré­ci­pi­té les choses. No­tons que le pas-de-porte an­cien­ne­ment Le Pied à l'etrier ne trouve tou­jours pas pre­neur et que Saint-hil'fruits au car­re­four des Trois Pro­vinces a ven­du et bais­sé pa­villon dé­but mars. Une agence im­mo­bi­lière de­vrait en re­vanche prendre le re­lai. Dans le coin de la rue Wal­deck-rous­sau et de la rue d'al­sace-lor­raine, l'agence d'as­su­rance AXA a éga­le­ment le pro­jet de dé­mé­na­ger. A cô­té, le bar L'en­tracte comme l'agri­cul­ture sont tou­jours à vendre, tan­dis qu'un peu plus haut dans la rue, Pa­trick Bailleul, ar­ti­san en­ca­dreur, quit­te­ra pro­chai­ne­ment son ate­lier pour s'ins­tal­ler rue d'egypte. Des ma­ga­sins fer­més ne sont ja­mais une bonne vi­trine pour une ville.

La bou­che­rie des trois Pro­vinces a dé­fi­ni­ti­ve­ment fer­mé ses portes, rue Wal­deck-rous­seau. Il faut dire aus­si que la concur­rence à Saint-hi­laire est rude.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.