Va­cances : où pour­rons-nous al­ler en juillet-août ?

La Manche Libre (Avranches) - - France Monde -

“Il n'y a pas beau­coup de cer­ti­tudes à ce su­jet”, sou­ligne Edouard Phi­lippe : le 17 mai, il a in­di­qué que nous ne pour­rons par­tir cet été qu'“en mé­tro­pole et dans les outre-mer” et “sous ré­serve de l'évo­lu­tion de l'épi­dé­mie”. Plus de pré­ci­sions of­fi­cielles se­ront don­nées à la fin du mois de mai.

On peut donc ré­ser­ver trains et sé­jours, mais la li­mite des 100 km risque d'être pro­lon­gée – sauf contre-ordre… Se­lon le se­cré­taire d'etat Jean-bap­tiste Le­moyne, “des res­tric­tions risquent d'in­ter­ve­nir”. Mais le mi­nistre Christophe Cas­ta­ner sou­ligne que les pré­fets peuvent “au­to­ri­ser l'ac­cès aux plages, lacs et centres nau­tiques sur de­mande des maires”. C'est ce qui se passe dé­jà sur le lit­to­ral nor­mand.

Bruxelles pro­pose une ré­ou­ver­ture es­ti­vale “pro­gres­sive et co­or­don­née” entre les Etats de L'UE où l'épi­dé­mie se­ra tom­bée à un ni­veau “si­mi­laire”. D'où l'ir­ri­ta­tion de Pa­ris de­vant une Ita­lie qui se rou­vri­ra aux tou­ristes dès le 3 juin sans s'être concer­tée avec les autres Etats… L'es­pagne, pour sa part, gar­de­ra fer­mées ses fron­tières jus­qu'en juillet. Par pru­dence sa­ni­taire.

Cha­cun est dans l'at­tente de pré­ci­sions of­fi­cielles à la fin du mois de mai. Se­lon le se­cré­taire d'etat Jean-bap­tiste Le­moyne, “des res­tric­tions risquent d'in­ter­ve­nir”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.