Hô­tesse et né­go­ciant en vin, deux ac­ti­vi­tés tou­jours à l’ar­rêt

La Manche Libre (Avranches) - - Sartilly -

Dans la fa­mille Rouable, il y a Oli­vier, 56 ans, né­go­ciant en vins, gé­rant de Vin et Dé­cou­verte et Ré­gine, 55 ans, pro­prié­taire de deux chambres d’hôtes au lieu-dit la Cha­pelle à La Ro­chelle-nor­mande. De­puis le 12 mai s’ils sont dé­con­fi­nés, le blo­cage lié à leurs ac­ti­vi­tés res­pec­tives per­dure, une très longue at­tente dans le flou.

Oli­vier Rouable, dont la clien­tèle se com­pose es­sen­tiel­le­ment de res­tau­rants, bis­trots et bar sur Pa­ris, en zone rouge com­mente : “Le vé­ri­table pro­blème dé­passe les res­tau­rants, c’est toute une fi­lière, dont je suis l’un des maillons, qui est si­nis­trée. Un éta­blis­se­ment, ce sont des di­zaines de four­nis­seurs et s’il faut ré­duire de 50 % la clien­tèle pour des rai­sons sa­ni­taires beau­coup ne rou­vri­ront pas, ça va être ca­tas­tro­phique”.

Quant à Ré­gine Rouable, sans ré­ser­va­tions, pas de li­si­bi­li­té à terme pour ses 2 chambres d’hôtes, elle pré­cise : “La li­mi­ta­tion des 100 km pé­na­lise les hé­ber­geurs dont la clien­tèle est très sou­vent plus éloi­gnée. J’ai eu plu­sieurs cas qui ont dû an­nu­ler leurs sé­jours…” A la Cha­pelle, ce sont des longs mois d’in­cer­ti­tude pour cette fa­mille.

Oli­vier et Ré­gine Rouable, de­vant les chambres d’hôtes, at­tendent im­pa­tiem­ment les au­to­ri­sa­tions pour re­prendre leurs ac­ti­vi­tés res­pec­tives.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.