Le cham­pion­nat de France des AS est an­nu­lé

“Che­val En­du­rance Bré­ceen” an­nule le Cham­pion­nat de France des jeunes ca­va­liers d'en­du­rance équestre pré­vu en août.

La Manche Libre (Avranches) - - Brécey -

Le centre équestre “Che­val En­du­rance Bré­céen” a dé­ci­dé d'an­nu­ler le Cham­pion­nat de France des jeunes ca­va­liers d'en­du­rance équestre à la suite de la pan­dé­mie du Co­vid-19. Les 8 et 9 août 2020 de­vait avoir la 2e édi­tion consé­cu­tive en Normandie avec, comme épi­centre, l'es­pace Pierre Agui­ton, du ja­mais vu ! “Sur nos 150 bé­né­voles, la moi­tié est des per­sonnes âgées. Nous avons donc fait le choix de les pro­té­ger, ain­si que les ca­va­liers qui ve­naient de toutes les ré­gions, les ac­com­pa­gnants, les spec­ta­teurs et les ha­bi­tants. La prio­ri­té est la san­té de tous”, an­nonce Jean-pierre Al­lain pré­sident de “Che­val En­du­rance Bré­céen” et Re­my An­dré, vice-pré­sident.

Comment le centre équestre au­rait-il pu pro­cé­der avec des ré­gions qui sont en zone rouge, et te­nir compte de la li­mi­ta­tion des 100 km ?Et comment res­pec­ter la dis­tan­cia­tion sa­ni­taire et le port des masques ?

“Nous n'avons au­cune sé­cu­ri­té pour que la pré­fec­ture ac­cepte notre dos­sier à quelques se­maines du cham­pion­nat”, sou­ligne le bu­reau bré­céen. L'or­ga­ni­sa­tion s'avère dif­fi­cile. Les sub­ven­tions pré­vues par la Ré­gion, le Dé­par­te­ment, l'ag­glo et les spon­sors ont d'autres prio­ri­tés en ce mo­ment. Une fête était or­ga­ni­sée toute la se­maine avec des mar­chés du ter­roir des ré­gions de France. L'an­nu­la­tion de ce cham­pion­nat en­traîne d'autres an­nu­la­tions, celles de lo­ca­tions des gîtes, de salles des fêtes, de trai­teurs, de cam­pings et des com­merces lo­caux. “L'an der­nier nous avons ren­con­tré un fort suc­cès avec plus de 4 000 per­sonnes”, sou­ligne le pré­sident. Une de­mande de re­port aux 7 et 8 août 2021 a été dé­po­sée à la Fé­dé­ra­tion “pour pou­voir ac­cueillir tout le monde dans de bonnes condi­tions, mais aus­si pour que toutes les ré­gions de France puissent concou­rir et que tous nos spon­sors soient pré­sents car sans eux nous ne pou­vons exis­ter”, conclut le pré­sident.

Par­mi les par­ti­ci­pants de l'an­née der­nière, étaient pré­sents dix ré­gions fran­çaises, cinq com­pé­ti­teurs du Bah­reïn et une An­glaise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.