Trois frères, un même ci­me­tière ....

Une des his­toires les plus émou­vantes du Jour J : le des­tin tra­gique des frères West­lake, tous trois dé­bar­qués à Ju­no Beach.

La Manche Libre (Avranches) - - D-day -

L'his­toire éton­nante des frères Ni­land, Pres­ton et Ro­bert, qui re­posent au ci­me­tière d'oma­ha, est connue. Elle a ins­pi­ré Ste­ven Spiel­berg pour son film Il faut sau­ver le sol­dat Ryan. On ra­conte qu'au­jourd'hui en­core, cer­tains qui viennent se re­cueillir de­vant les croix blanches du ci­me­tière amé­ri­cain cherchent en vain la sé­pul­ture du sol­dat Ryan. Ils peuvent tou­jours la cher­cher : elle n'existe pas ! Ed­ward, l'aî­né des frères Ni­land, qu'on croyait dis­pa­ru, fut re­trou­vé vi­vant au Ja­pon. C'est son des­tin qui a ser­vi de trame à Spiel­berg. Le sol­dat Ni­land est de­ve­nu, pour les be­soins d'hol­ly­wood, le sol­dat Ryan !

On connaît beau­coup moins l'his­toire pour­tant au­then­tique des trois frères réunis, pour tou­jours, dans le même ci­me­tière. C'est à Bé­ny-sur-mer, entre Caen et la mer que re­posent George, Tho­mas et Al­bert West­lake, tous trois na­tifs de To­ron­to et tous trois tom­bés aux pre­miers jours de juin 1944 sur le sol de Nor­man­die.

George est le plus jeune des trois. Dans un jour­nal de To­ron­to da­té du 24 juillet 1944, leur dis­pa­ri­tion est an­non­cée of­fi­ciel­le­ment par un pe­tit texte illus­tré de leurs pho­tos. Un square a été bap­ti­sé de leur nom à To­ron­to, le “Mé­mo­rial West­lake”.

Au ci­me­tière de Bé­ny, George, 23 ans, est sé­pa­ré de ses deux frères, sa tombe est dans le car­ré N°8. Al­bert, 25 ans et Tho­mas, 33 ans, re­posent dans le car­ré N°3. Le ci­me­tière compte plus de deux mille sol­dats ca­na­diens, trois bri­tan­niques et un fran­çais. George, Tho­mas et Al­bert West­lake ont gran­di dans une fa­mille de huit en­fants mar­quée par le sort : trois de leurs pe­tits frères dé­cé­dèrent alors bé­bés, leur ma­man fut in­ter­née en hô­pi­tal psy­chia­trique et leur père, ou­vrier, dis­pa­rut en 1936. Or­phe­lins, les frères furent em­bau­chés dans un abat­toir. Tom­my condui­sait les ca­mions, Al­bert tra­vaillait à la chaîne, George s'oc­cu­pait des bes­tiaux. En 1944, les trois frères West­lake, in­cor­po­rés dans les ré­gi­ments ca­na­diens, dé­bar­quèrent à Ju­no Beach. George fut vic­time d'un corps-à-corps quelques heures seule­ment après avoir tou­ché le sol de Nor­man­die, ses deux frères tom­bèrent une se­maine plus tard dans la ré­gion du Mes­nil-pa­try.

C’est dans le jour­nal de To­ron­to, leur ville na­tale, que fut an­non­cée la mort des trois frères West­lake, tom­bés après avoir dé­bar­qué tous trois à Ju­no Beach. Ils re­posent à Bé­ny-sur-mer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.