La ges­tion de la dé­chet­te­rie fait dé­bat

Un col­lec­tif d'usa­gers mé­con­tents s'est créé à Lou­vi­gné, poin­tant de nom­breuses in­co­hé­rences quant à l'ac­cès à la dé­chet­te­rie.

La Manche Libre (Avranches) - - Louvigné-du-désert -

Un col­lec­tif d'usa­gers de la dé­chet­te­rie s'est créé, trou­vant la ré­gle­men­ta­tion de la dé­chet­te­rie de Lou­vi­gné, ar­bi­traire, et les condi­tions d'ac­cès com­plexes, d'au­tant que les usa­gers sont confron­tés à la fer­me­ture des dé­chet­te­ries voi­sines, ce qui gé­nère un flux in­ter­mi­nable de­vant les portes de la dé­chet­te­rie. La file d'at­tente s'al­longe et l'on peut pa­tien­ter dans son vé­hi­cule jus­qu'à 1 h pour es­pé­rer dé­po­ser ses dé­chets. Le mé­con­ten­te­ment ne porte pas sur les dé­ci­sions prises après la fer­me­ture ad­mi­nis­tra­tive du 17 mars, mais sur les condi­tions de ré­ou­ver­ture du 11 mai, date à la­quelle les res­pon­sables du SMICTOM ont éta­bli des règles de fonc­tion­ne­ment pour la sé­cu­ri­té des usa­gers et du per­son­nel. Les règles pa­rais­saient pour­tant simples : le der­nier nu­mé­ro de la plaque d'im­ma­tri­cu­la­tion cor­res­pon­dait à la date du mois et don­nait ac­cès à la dé­chet­te­rie avec pas plus de 5 vé­hi­cules sur le site.

Le col­lec­tif pointe des in­co­hé­rences

Le col­lec­tif, qui s'est consti­tué, es­time qu'il y a trop d'in­co­hé­rences, et que d'autres so­lu­tions, moins pé­na­li­santes, mais sur­tout égales pour tous, pou­vaient être trou­vées afin d'évi­ter des dé­pôts de dé­chets sau­vages. Dé­but de juin, les res­pon­sables du SMICTOM ont donc ap­por­té des mo­di­fi­ca­tions. Tous les usa­gers peuvent ac­cé­der à la dé­chet­te­rie avec un protocole gé­ré par un em­ployé à l'en­trée qui est char­gé de faire res­pec­ter les règles en no­tant le nu­mé­ro de vé­hi­cule. Il n'est plus pos­sible en re­vanche de pas­ser plus de deux fois à la dé­chet­te­rie, sauf que la dé­chet­te­rie n'est pas équi­pée de borne ma­gné­tique comme à Fou­gères. Com­ment alors la vé­ri­fi­ca­tion peut-elle se faire ? Les usa­gers, dis­po­sant de plu­sieurs vé­hi­cules, ne se­raient-ils pas fa­vo­ri­sés ? Les dé­lé­gués du SMICTOM de Lou­vi­gné fe­ront en­tendre leurs ar­gu­ments face à des usa­gers ex­cé­dés.

Une longue file d'at­tente à la porte de la dé­chet­te­rie avant d'ac­cé­der au site. On peut pa­tien­ter dans son vé­hi­cule jus­qu'à 1 h pour es­pé­rer dé­po­ser ses dé­chets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.