76e D-day, un an­ni­ver­saire pas comme les autres

La Manche Libre (Avranches) - - Mortain-bocage -

La cé­ré­mo­nie in­ter­na­tio­nale du 76e an­ni­ver­saire du Dé­bar­que­ment s'est dé­rou­lée dans la plus stricte in­ti­mi­té, sa­me­di 6 juin, sur le site de la Pe­tite Cha­pelle à Mor­tain-bo­cage. La crise sa­ni­taire a com­plè­te­ment mo­di­fié l'or­ga­ni­sa­tion des com­mé­mo­ra­tions du Dé­bar­que­ment. Cette an­née, pour la pre­mière fois, cet an­ni­ver­saire a été cé­lé­bré sans vé­té­rans ni pré­sence de pu­blic avec une cé­ré­mo­nie au for­mat ré­duit d'une pe­tite heure, au son des hymnes des dif­fé­rents pays re­pré­sen­tés, sui­vie d'un dé­pôt de gerbe par les au­to­ri­tés pré­sentes.

La 30e Di­vi­sion re­con­nue par Trump

Cette an­née 2020 a été mar­quée par la re­mise de la ci­ta­tion pré­si­den­tielle (PUC) le 17 mars der­nier, par le pré­sident Do­nald Trump à la 30e Di­vi­sion d'in­fan­te­rie pour son ac­tion hé­roïque à Mor­tain du­rant les com­bats du 6 au 12 août 1944. Her­vé Des­se­rouer, maire de Mor­tain-bo­cage, a rap­pe­lé les com­bats de la Pe­tite Cha­pelle et le nombre consi­dé­rable de vic­times : 5 000 sol­dats amé­ri­cains tués, ain­si que 10 000 sol­dats al­le­mands. “Notre de­voir est ce­lui de la mé­moire. Nous avons l'obli­ga­tion de gar­der, dans la mé­moire des hommes, le sou­ve­nir de l'en­semble des faits pas­sés. C'est la rai­son de cette commémorat­ion même si celle-ci se dé­roule à huis clos. C'était un temps dif­fi­cile mais aus­si un temps de so­li­da­ri­té”, a dé­cla­ré le maire.

5. Her­vé Des­se­rouer a dé­po­sé une gerbe Le maire de mor­tain-bo­cage a dé­po­sé une gerbe de­vant les stèles en l'hon­neur des GI de la 30e Di­vi­sion Old Hi­cko­ry. L'ac­tion hé­roïque de la 30e Di­vi­sion US a été re­con­nue par le pré­sident Trump. 5

3 3. Jean-paul Briend, maître de cé­ré­mo­nie Ad­joint au maire de Mor­tain-bo­cage, Jean-paul Briend était char­gé de pi­lo­ter la cé­ré­mo­nie com­mé­mo­ra­tive. Saxo­pho­niste et membre du groupe des Sax's du Mor­tai­nais, Jean-paul Briend a éga­le­ment joué l'ap­pel aux morts.

4. Un seul porte-dra­peau à la cé­ré­mo­nie Edouard Thier­ry a as­su­mé la fonc­tion de porte-dra­peau du­rant la commémorat­ion du 76e D-day. Il est ici sa­lué à la fin de la cé­ré­mo­nie par le dé­pu­té Bertrand Sorre et le sé­na­teur Jean Bi­zet. 4

2. Une cé­ré­mo­nie à huis clos La cé­ré­mo­nie s'est dé­rou­lée en pe­tit co­mi­té avec serge Des­landes, conseiller dé­par­te­men­tal, Her­vé Des­se­rouer, maire de Mor­tain-bo­cage, Gilles Trai­mond, sous-pré­fet d'avranches, Bertrand Sorre, dé­pu­té, et Jean Bi­zet, sé­na­teur. 2

1. Le vé­hi­cule de la Li­bé­ra­tion Sym­bole de la Li­bé­ra­tion, la jeep Willis em­bar­quait une mi­trailleuse et deux fu­sils mi­trailleurs. A son bord : Mé­li­na, An­tho­ny et Mi­chel Pay­san, une fa­mille pas­sion­née par l'his­toire de la Se­conde Guerre mon­diale. 1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.