Cher­bourg, stop ou en­core ?

Mis en sur­sis par la Ligue jus­qu'à ce week-end pour ré­gu­la­ri­ser sa si­tua­tion, L'AS Cher­bourg est sur des char­bons ar­dents.

La Manche Libre (Avranches) - - Sports -

De­puis des mois, la si­tua­tion du club de foot­ball de L'AS Cher­bourg fait par­ler. Le club est-il en règle fi­nan­ciè­re­ment par­lant ? Est-il en dé­fi­cit et si oui, à quelle hau­teur ? Lors de l'au­di­tion of­fi­cielle du club man­chois par la com­mis­sion ré­gio­nale du contrôle des clubs de la Ligue de foot­ball de Nor­man­die, la si­tua­tion du club a été étu­diée en pro­fon­deur.

Epin­glée en mars pour “comptes au 30 juin 2019 et bud­get 2019-2020 ac­tua­li­sés non ac­cep­tés en l'état, dé­bou­chant sur un en­ca­dre­ment de la masse sa­la­riale, 3 000 € d'amende et d'un re­trait de six points au clas­se­ment de Na­tio­nal 3”, l'ins­ti­tu­tion du bal­lon rond dans le Co­ten­tin se sa­vait at­ten­due. Car ces sanc­tions ont ali­men­té les ques­tions sur les grandes dif­fi­cul­tés fi­nan­cières du club. Mar­di 2 juin, Gé­rard Go­hel confir­mait “un dé­fi­cit de 120 000 €”, dû à un mé­cé­nat non ho­no­ré, no­tam­ment. “Je n'ai ja­mais men­ti, mon in­ves­tis­seur m'a en­core as­su­ré qu'il ap­por­te­rait un im­por­tant mé­cé­nat” clame-t-il tou­jours, même si ce sau­veur joue tou­jours l'ar­lé­sienne.

“Des dos­siers dé­po­sés dans les col­lec­ti­vi­tés lo­cales”

Mer­cre­di 10 juin, il était ce­pen­dant temps d'ap­por­ter toutes les ga­ran­ties pour L'AS Cher­bourg. “Nous sommes en phase avec la com­mis­sion sur les sommes à ré­gu­la­ri­ser, ex­plique Gé­rard Go­hel. J'ai tout dé

A quel ni­veau les joueurs de L'AS Cher­bourg évo­lue­ront la sai­son pro­chaine ? La ques­tion reste en­tière.

taillé en convain­quant qu'il ne fal­lait pas te­nir compte de ce mé­cé­nat ex­té­rieur pour la dé­ci­sion du jour.” Au cours des dis­cus­sions, le pré­sident cher­bour­geois a donc évo­qué la crise de la Co­vid-19 pour jus­ti­fier de son dé­fi­cit : “Le dé­fi­cit réel, hors du mé­cé­nat non ver­sé no­tam­ment, est bien ce­lui créé par la Co­vid-19 de­puis mars jus­qu'à juin, nous avons per­du 110 000 €.” Toutes ces ex­pli­ca­tions prises en note, la com­mis­sion ré­gio­nale pré­si­dée par Thier­ry Le­car­don­nel - qui n'a pas sou­hai­té ré­pondre à nos ques­tions - a fait le choix... de ne pas choi­sir.

“La com­mis­sion a dé­ci­dé de nous oc­troyer une se­maine de dé­lai sup­plé­men­taire pour ré­gu­la­ri­ser notre si­tua­tion, an­nonce un Gé­rard Go­hel qui a frap­pé de­puis à toutes les portes. Nous avons dé­po­sé des dos­siers d'aides aux col­lec­ti­vi­tés comme la Ville de Cher­bourg, le Conseil dé­par­te­men­tal et la Ré­gion Nor­man­die dans le cadre du plan Co­vid”. Avec seule­ment jus­qu'à “la fin de cette se­maine” dixit Gé­rard Go­hel,il va néan­moins fal­loir être aus­si per­sua­sif qu'ef­fi­cace : “Une fois qu'on au­ra une idée de ce qu'on peut ob­te­nir de ces col­lec­ti­vi­tés, ce se­ra à moi de ré­gu­la­ri­ser le reste, j'ai bon es­poir”. Uto­pique ? Ré­ponse dans quelques jours.

Syl­vain Le­tou­zé

Noël To­si, tout sou­rire avec Gé­rard Go­hel. L'image date de l'été 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.