Après le confi­ne­ment, quels films à l'af­fiche cet été ?

Quel été dans les salles ? C'est l'in­ter­ro­ga­tion des pro­prié­taires de cinéma, qui ont rou­vert à par­tir du lun­di 22 juin.

La Manche Libre (Avranches) - - Actualités -

Si, se­lon Mé­dia­mé­trie, 18,7 mil­lions de Fran­çais sou­haitent re­tour­ner au cinéma dans le mois à ve­nir, quels films trou­ve­ront-ils à l'af­fiche ? “Les ci­né­mas vont rou­vrir avec des films dif­fu­sés peu avant le confi­ne­ment, par exemple De Gaulle ou Une si­rène à Pa­ris, ou des films qui de­vaient sor­tir fin mars, comme L'ombre de Sta­line”, af­firme la ré­fé­rente cinéma de La Manche Libre, Ma­rie-ch­ris­tine d'an­dré.

“Les stu­dios cherchent le bon mo­ment pour sor­tir leur film”

L'ar­rêt for­cé des ci­né­mas a été une vraie ca­tas­trophe qui a for­cé à chan­ger

tous les plan­nings des sor­ties. “D'ha­bi­tude, en juin, mon agen­da est rem­pli de pro­jec­tions de films qui sortent en juillet ou août. Là, c'est plus calme”, af­firme notre

spé­cia­liste cinéma. “Les stu­dios se posent des ques­tions, et cherchent le bon mo­ment pour sor­tir leur film.” Ain­si, beau­coup de su­per-pro­duc­tions qui de­vaient sor­tir cet été ont été re­por­tées à 2021 ou, au mieux, fin 2020, comme le nou­veau James Bond,

ini­tia­le­ment pré­vu en avril. “Les block­bus­ters, pro­duits par des stu­dios amé­ri­cains, sortent le même jour par­tout dans le monde, pour évi­ter des fuites. Mais aux Etats-unis, les salles de cinéma res­tent fer­mées, ce qui dé­cale tout”, ex­plique So­phie Preu­vot, di­rec­trice du cinéma Le Long-court à Cou­tances. Ré­sul­tat : peu de grosses pro­duc­tions sor­ti­ront cet été. “Mu­lan se­ra le pre­mier gros ren­dez-vous de l'été, pré­vu le 22 juillet. D'ha­bi­tude, les grosses sor­ties de l'été dé­butent en juin et se suc­cèdent au rythme d'une ou deux par se­maine”, ajoute So­phie Preu­vot. Le der­nier Ch­ris­to­pher No­lan, Te­net, sor­ti­ra aus­si le 22 juillet, et de­vrait être un suc­cès. “Il nous sauve la mise. Son dis­tri­bu­teur, la War­ner, vou­lait le re­por­ter. No­lan a in­sis­té pour le sor­tir au plus vite

et ai­der les salles à re­dé­mar­rer”, ex­plique Clé­ment Jo­do­cius, res­pon­sable du Ci­né­mo­vi­king de Saint-lô.

Pas simple de rem­plir la pro­gram­ma­tion avec plu­sieurs se­maines de creux à ve­nir. So­phie Preu­vot note l'ef­fort de cer­tains pro­duc­teurs, qui n'ont vo­lon­tai­re­ment pas sor­ti leurs films en vidéo à la de­mande. “Ça nous per­met de gar­der l'ex­clu­si­vi­té”,

sou­ligne-t-elle. Pour le reste, “nous al­lons ter­mi­ner notre cycle Ku­brick in­ter­rom­pu par le confi­ne­ment. En fait, on re­prend où

on s'était ar­rê­té.” Au Ci­né­mo­vi­king, seuls six nou­veaux longs-mé­trages sont pro­po­sés. Le com­plexe joue donc la carte des grands clas­siques pour rem­plir ses neuf salles. Au pro­gramme, Les Dents de La Mer, Ju­ras­sic Park, Gladiator... “Il a fal­lu trou­ver des al­ter­na­tives pour dif­fu­ser suf­fi­sam­ment de films mal­gré les faibles sor­ties”, conclut Clé­ment Jo­do­cius.

A l'af­fiche, les films fran­çais pour­raient ti­rer leur épingle du jeu grâce à l'ab­sence de su­per-pro­duc­tions amé­ri­caines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.