Car­ne­ville mis à l’hon­neur

Guillaume Garbe ac­cueilli à l’Ely­sée.

La Manche Libre (Cherbourg) - - CHERBOURG -

C’est dé­sor­mais officiel, ils sont 18 mo­nu­ments en pé­ril à avoir été sé­lec­tion­nés, en France, pour être va­lo­ri­sés par le lo­to du pa­tri­moine et c’est le châ­teau de Car­ne­ville qui re­pré­sente à lui seul les 5 départements nor­mands. C’est à cette oc­ca­sion que Guillaume Garbe, pro­prié­taire du châ­teau, a ren­con­tré le pré­sident de la Ré­pu­blique à l’Ely­sée le jeu­di 31 mai en fin d’après­mi­di. Il a beau­coup échan­gé avec Bri­gitte Ma­cron mais a éga­le­ment “pas­sé un très bon mo­ment avec Em­ma­nuel Ma­cron”. “Ce qui ar­rive est ex­tra­or­di­naire, sou­ligne-t-il, j’ai donc vou­lu re­mer­cier Em­ma­nuel Ma­cron pour le lo­to pa­tri­moine et pour l’écho mé­dia­tique qui a été don­né au pro­jet”.

En évo­quant un écho mé­dia­tique, Guillaume Garbe sait de quoi il parle. Il s’est fait contac­ter il y a peu par la “French he­ri­tage so­cie­ty” qui, de la ville d’At­lan­ta aux Etats-Unis, lui a en­voyé une aide fi­nan­cière de 20 000 dol­lars. Cet ar­gent, mais sur­tout ce­lui du lo­to pa­tri­moine por­té par Sté­phane Bern, le pro- prié­taire du châ­teau en a bien be­soin. Il doit ur­gem­ment re­faire 1/3 de la char­pente de la bâ­tisse et l’en­semble de la cou­ver­ture puis de la fa­çade. Le cham­pi­gnon qui est la cause même de la mise en pé­ril du châ­teau doit éga­le­ment être trai­té une fois que les in­fil­tra­tions d’eau au­ront été stop­pées. Un chan­tier qui doit coû­ter aux alen­tours de 500 000 €. 500 000 € se­ront éga­le­ment né­ces­saires pour re­don­ner une vie au châ­teau par le biais de dé­cors et d’une via­bi­li­sa­tion gé­né­rale.

Guillaume Garbe a ren­con­tré Em­ma­nuel Ma­cron à l’Ely­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.