Le jeu de peindre de Béa­trice Rol­land, “pas de l’art, juste de l’ex­pres­sion”

La Manche Libre (Cherbourg) - - CHERBOURG EN COTENTIN -

Elle sou­haite que les en­fants puissent re­dé­cou­vrir la pein­ture.

Au 32 de la rue Paul Tal­luau, ce­la fait main­te­nant cinq ans que Béa­trice Rol­land anime l’ate­lier d’arts plas­tiques de La Lu­carne. Elle or­ga­nise di­vers stages et cours, pour les adultes comme pour les en­fants. “Je suis di­plô­mé de l’Ecole du Louvre et en his­toire de l’art. Je fais dé­cou­vrir et re­dé­cou­vrir l’art à ceux qui s’en étaient éloi­gnés”, ex­plique-t-elle, un oeil sur les oeuvres de ses élèves.

“Ce que je pro­pose à par­tir du sa­me­di 12 jan­vier, c’est tout autre chose”, pour­suit-elle, un sou­rire aux lèvres.

Un pe­tit peu plus loin dans la rue, dans la salle mu­ni­ci­pale de la crèche fa­mi­liale, son ate­lier du “jeu de peindre” va faire son ap­pa- ri­tion tous les sa­me­dis après-mi­di pen­dant dix se­maines. Des­ti­né aux en­fants à par­tir de cinq ans, “le jeu de peindre”, est un ate­lier très par­ti­cu­lier pour Béa­trice Rol­land, fa­mi­lia­ri­sée au mi­lieu ar­tis­tique. “Ce n’est pas de l’art, ce­la ne doit pas être de l’art, juste de l’ex­pres­sion”, ex­plique-t-elle.

Ini­tié après guerre par le pé­da­gogue Ar­no Stern, l’exer­cice a fait des émules de nom­breuses an­nées au point de trou­ver un écho dans cer­tains ate­liers pa­ri­siens, en­core au­jourd’hui.

Son prin­cipe est simple. “Quand on a com­men­cé à ap­prendre les arts aux en­fants, on leur a ins­ti­tué des fa­çons de faire”, ex­plique Béa­trice Rol­land. Sans qu’il ne soit don­né au­cune consigne, le jeu de peindre consiste à faire ap­pel à “l’in­né” chez les en­fants en leur don­nant des pin­ceaux, de la pein­ture et une sur­face sur la­quelle ils peuvent peindre en com­mun. “Ils peignent sous la forme d’un code uni­ver­sel”, pré­cise Béa­trice Rol­land en évo­quant les formes que les en­fants donnent na­tu­rel­le­ment aux mai­sons. Se­lon les en­sei­gne­ments du pé­da­gogue, le jeu de peindre doit per­mettre de dé­cou­vrir la pein- ture au­tre­ment que sous la forme ar­tis­tique mais aus­si de fa­vo­ri­ser la li­ber­té et le “plai­sir de faire” chez l’en­fant et sur­tout de dé­ve­lop­per sa concen­tra­tion.

Porte ou­verte de l’ate­lier le sa­me­di 12, de 14 h à 18 h, 7 rue Paul Tal­luau. Pen­dant dix se­maines dans le même lo­cal, de 14 h 30 à 16 h. 8 € pour 1 h 30.

Béa­trice Rol­land or­ga­nise les portes ou­vertes de son ate­lier le sa­me­di 12 jan­vier, de 14 h à 18 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.