COP 24 : le Nord est fri­leux

La Manche Libre (Coutances) - - France-monde -

Réunie à Ka­to­wice en Po­logne jus­qu’au 14 dé­cembre, la COP 24 rouvre le chan­tier du cli­mat. Seuls une tren­taine de chefs d’etat et de gou­ver­ne­ment sont ve­nus – dont à peine plus d’une de­mi-dou­zaine des pays du G 20, res­pon­sables de 80 % des émis­sions de gaz à ef­fet de serre. Et leurs mi­nistres pré­sents es­quivent les mises en garde des scien­ti­fiques…

Ceux-ci sou­lignent en ef­fet que les Etats in­dus­tria­li­sés ne tiennent pas leurs en­ga­ge­ments de l’ac­cord de Pa­ris de 2015 : d’où l’ag­gra­va­tion, en 2017, de leurs émis­sions de gaz à ef­fet de serre. “Nous n’al­lons pas du tout dans la bonne di­rec­tion”, s’est alar­mé le 3 dé­cembre le se­cré­taire gé­né­ral de L’ONU An­to­nio Gu­terres : “Alors que nous sommes té­moins d’im­pacts cli­ma­tiques dé­vas­ta­teurs, nous ne fai­sons ni as­sez, ni as­sez vite.”

De leur cô­té, les pays pauvres de l’hé­mi­sphère Sud, les plus vul­né­rables aux ca­tas­trophes cli­ma­tiques, ad­jurent les pays de l’hé­mi­sphère Nord de prendre leurs res­pon­sa­bi­li­tés. D’où l’ex­cla­ma­tion dra­ma­tique du Pre­mier mi­nistre des Fid­ji, ar­chi­pel me­na­cé par la sub­mer­sion : “Si nous né­gli­geons les preuves ir­ré­fu­tables, nous se­rons la gé­né­ra­tion qui a tra­hi l’hu­ma­ni­té !”

La Banque mon­diale a an­non­cé lun­di qu’elle double son fi­nan­ce­ment – en le por­tant à 200 mil­liards de dol­lars – pour ai­der les pays en dé­ve­lop­pe­ment à faire face au chan­ge­ment cli­ma­tique. “C’est un si­gnal à la communauté in­ter­na­tio­nale pour qu’elle fasse de même”, sou­ligne la Banque mon­diale.

Fran­çois de Ru­gy, mi­nistre de l’en­vi­ron­ne­ment, ac­com­pa­gné de Brigitte Col­let, am­bas­sa­drice char­gée des né­go­cia­tions sur le chan­ge­ment cli­ma­tique, pour les éner­gies re­nou­ve­lables et la pré­ven­tion des risques cli­ma­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.