Pres­sion mi­gra­toire : où en est-on dans la Manche ?

La Manche Libre (Granville) - - Entreprise -

Di­rec­teur de ca­bi­net du pré­fet de la Manche, Gil­bert Man­ciet re­vient sur le trai­té de Sand­hurst, si­gné en jan­vier der­nier, et évoque les ques­tions mi­gra­toires dans la Manche. Qu’est-ce que le trai­té de Sand­hurst ?

“Il consiste à or­ga­ni­ser la prise en charge des mi­neurs non ac­com­pa­gnés. Avec ce trai­té, la France re­cherche de l’in­for­ma­tion sur ces mi­neurs, la trans­met aux An­glais qui vé­ri­fient sa vé­ra­ci­té”.

“Une sorte d’omer­ta”

Comment ce­la s’ap­plique-t-il lo­ca­le­ment ?

“Ce­la n’a rien chan­gé pour la Manche, où nous ne sommes pas confron­tés à la pro­blé­ma­tique des mi­neurs non ac­com­pa­gnés vou­lant al­ler en An­gle­terre. Nous n’avons que des hommes ma­jeurs et iso­lés qui tentent de pas­ser la fron­tière. Dans neuf cas sur dix, ils sont Af­ghans. Pour les 10 % res­tants, ce sont des Sou­da­nais”. La pres­sion s’est-elle ac­cen­tuée en 2018 dans la Manche ? “Non. La Po­lice aux fron­tières exerce un fil­trage de tous les vé­hi­cules, no­tam­ment des ca­mions, qui em­barquent vers l’an­gle­terre”.

La si­tua­tion n’est donc pas com­pa­rable à Ca­lais ?

“Ce­la n’a rien à voir avec Ca­lais. La pres­sion sur le port de Cher­bourg et le ni­veau de pré­sence des mi­grants sur le ter­ri­toire sont bien moins im­por­tants”.

Comment trai­tez-vous le pro­blème de pres­sion mi­gra­toire ? “Nous ten­tons de com­battre le pro­blème à la source en dé­man­te­lant les ré­seaux de pas­seurs, mais c’est un tra­vail de longue ha­leine qui né­ces­site de nom­breux échanges d’in­for­ma­tion. Le prin­ci­pal obs­tacle, ce sont les mi­grants qui ne veulent pas par­ler : ils craignent des re­pré­sailles sur leur fa­mille res­tée au pays. Il y a une sorte d’omer­ta”.

Pour le di­rec­teur de ca­bi­net du pré­fet de la Manche, Gil­bert Man­ciet, la pres­sion sur le port de Cher­bourg n’a rien à voir avec Ca­lais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.