L’uni­ver­si­té de Caen au coeur des évé­ne­ments

La Manche Libre (Granville) - - Histoire -

L’uni­ver­si­té de Caen fait fi­gure de lieu de ré­volte in­con­tour­nable. Dès le 18 jan­vier 1968, la ten­sion est là lors de la vi­site du mi­nistre de l’edu­ca­tion na­tio­nale, Alain Pey­re­fitte. Son re­fus de ren­con­trer une dé­lé­ga­tion d’étudiants abou­tit à des dé­bor­de­ments : il manque de peu de re­ce­voir une pierre sur le vi­sage.

Le mou­ve­ment de mai dé­bute avec les étudiants en so­cio­lo­gie. Ils ré­clament l’ins­tau­ra­tion d’un se­cond cycle pour leur fi­lière, eux qui doivent alors quit­ter Caen pour pour­suivre leurs études en maî­trise. Ils dé­cident le 6 mai d’oc­cu­per de ma­nière illi­mi­tée leur ins­ti­tut, si­tué dans le nou­veau bâ­ti­ment des Lettres. Le sou­tien du di­rec­teur de leur ins­ti­tut Claude Le­fort, qui les suit dans leurs re­ven­di­ca­tions, les ren­force.

Le 10 mai, la grève est to­tale dans le bâ­ti­ment. Avec des fi­gures fortes comme Claude Sa­lesse, les étudiants se font en­tendre. Le 15 mai, lors de l’as­sem­blée gé­né­rale des en­sei­gnants et des étudiants de Lettres, elle de­mande la dis­so­lu­tion de l’as­sem­blée de la fa­cul­té des Lettres for­mée ex­clu­si­ve­ment d’en­sei­gnants et ré­clame la pa­ri­té étudiants-en­sei­gnants. Ces me­neurs dé­clarent l’uni­ver­si­té “po­pu­laire et au­to­nome” le len­de­main.

Mais alors que cette nou­velle as­sem­blée se réunit pour la pre­mière fois le 4 juin, l’au­to­ges­tion touche à ses li­mites et s’op­pose à des ré­sis­tances d’en­sei­gnants. La re­prise en main du nou­veau mi­nistre de l’in­té­rieur Ray­mond Mar­cel­lin est forte, avec des lea­ders étudiants ar­rê­tés qui voient leurs ap­par­te­ments sac­ca­gés par les forces de l’ordre. Comme au ni­veau na­tio­nal, l’an­nonce des élec­tions an­ti­ci­pées calme pro­gres­si­ve­ment le mou­ve­ment. Le 18 juin, le dra­peau rouge dis­pa­raît de la ga­le­rie vi­trée.

Le 10 mai 1968, une im­por­tante ma­ni­fes­ta­tion étu­diante a eu lieu dans les rues de Caen à l’ap­pel de la CFDT, de L’UNEF, de la CGT et de la FEN.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.