Ita­lie : la très la­bo­rieuse quête d’un gou­ver­ne­ment in­trou­vable

La Manche Libre (Granville) - - France-monde -

Les par­tis po­li­tiques ita­liens avaient ren­dez-vous “pour la der­nière fois” le 7 mai dans le bureau du pré­sident de la Ré­pu­blique, Ser­gio Mat­ta­rel­la. Si au­cun ac­cord de gou­ver­ne­ment ne se fai­sait jour, Mat­ta­rel­la avait me­na­cé de dé­si­gner un “gou­ver­ne­ment de tech­ni­ciens”, en at­ten­dant de nou­velles élec­tions lé­gis­la­tives… Cette in­ter­mi­nable crise sem­blait ne pou­voir trou­ver d’is­sue : entre une droite à 37 % do­mi­née par les na­tio­na­listes de la Ligue, un “Mou­ve­ment 5 étoiles” po­pu­liste à 32 % et un centre gauche tom­bé à 19 %, au­cune trac­ta­tion n’avait en­core abou­ti. C’est sur le nom de Sil­vio Ber­lus­co­ni que les né­go­cia­tions achop­paient.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.