“Un ter­ri­toire équi­li­bré”

La stra­té­gie éco­no­mique du ter­ri­toire dé­cryp­tée.

La Manche Libre (Granville) - - Granville -

■■ Quels sont les atouts du ter­ri­toire ?

“L’atout clé pour GTM, c’est le cadre de vie. C’est aus­si un ter­ri­toire équi­li­bré. En même temps qu’il at­tire de la po­pu­la­tion, le tis­su éco­no­mique gé­nère de l’em­ploi. C’est ce qui a per­mis de tra­ver­ser la crise de 2008 dans de bonnes condi­tions. Le tis­su de TPE et PME di­ver­si­fié fonc­tionne bien au­tour de grosses en­tre­prises.”

■■ Quels sont les fac­teurs de risque pour l’éco­no­mie lo­cale ?

“Au­jourd’hui, 70 % des em­plois pri­vés sont concen­trés dans des en­tre­prises de moins de 50 sa­la­riés. On a donc un tis­su très écla­té. En face, les dix plus grosses en­tre­prises de Gran­ville Terre et Mer re­pré­sentent 80 % de l’em­ploi in­dus­triel du ter­ri­toire. Si une en­tre­prise tousse, c’est le ter­ri­toire qui s’en­rhume. En outre, quand on re­garde la ré­par­ti­tion des em­plois, on constate que ceux de pro­fes­sions in­ter­mé­diaires aug­mentent (agents de maî­trise, tech­ni­ciens, com­mer­ciaux et em­plois d’ad­mi­nis­tra­tion­ges­tion, NDLR). Or, on n’at­tire pas d’ac­tifs dans ces do­maines.” ■■ Par­mi les axes de la stra­té­gie éco­no­mique, vous avez évo­qué la ques­tion de l’offre fon­cière…

“Le le­vier de dé­ve­lop­pe­ment n’est pas dans la créa­tion de nou­velles zones d’ac­ti­vi­té. Si on re­garde l’offre fon­cière à GTM et celle pré­vue pour se dé­ve­lop­per dans les PLU, on est tran­quille pour 20 à 25 ans. En re­vanche, il y a un tra­vail à me­ner sur le qua­li­ta­tif : avec des trans­ports, de l’ac­cès haut dé­bit, des ser­vices aux sa­la­riés, aux en­tre­prises… et éga­le­ment une offre de lo­caux dé­jà construits pour les en­tre­prises qui n’ont pas le temps de bâ­tir.”

Loïc Pour­chaire, du ca­bi­net Hank, spé­cia­li­sé sur les ques­tions liées à l’at­trac­ti­vi­té du ter­ri­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.