Dé­mar­cheurs : gare aux ar­naques !

Ex­cé­dé par les coups de fil à ré­pé­ti­tion, il dé­cide de pié­ger un dé­mar­cheur.

La Manche Libre (Granville) - - Granville/dossier -

Tra­vaux d’iso­la­tion, chan­ge­ment de portes et fe­nêtres, ins­tal­la­tion d’une pompe à cha­leur, de pan­neaux so­laires ou d’une chau­dière ré­cente… La réa­li­sa­tion de ces tra­vaux peut per­mettre au par­ti­cu­lier de bé­né­fi­cier de cer­taines aides fi­nan­cières. De­puis plu­sieurs an­nées, des en­tre­prises peu scru­pu­leuses uti­lisent un ar­gu­men­taire ba­sé sur ce thème afin de mettre en oeuvre des ar­naques. Des pra­tiques ré­fé­ren­cées no­tam­ment sur le ter­ri­toire de la Manche. Se fai­sant pas­ser pour une ad­mi­nis­tra­tion ou une en­tre­prise, les au­teurs s’in­vitent au do­mi­cile de leur vic­time afin “de leur faire si­gner des bons de com­mande et éven­tuel­le­ment des contrats de cré­dit pour des tra­vaux de ré­no­va­tion ou d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat”, peut-on lire sur le site de la pré­fec­ture. “Hier, j’ai re­çu quatre ap­pels de ce genre”, rap­porte un Gran­vil­lais. Ex­cé­dé par ces coups de fil à ré­pé­ti­tion, ce sexa­gé­naire a dé­ci­dé de pié­ger un dé­mar­cheur en ac­cep­tant un ren­dez-vous au­quel il nous a éga­le­ment conviés. Il sou­haite ain­si ré­vé­ler au grand jour leurs pra­tiques.

“J’ai été contac­té par une per­sonne qui in­di­quait ap­par­te­nir à une ad­mi­nis­tra­tion bap­ti­sée ”Bu­reau des sub­ven­tions“. En cher­chant l’ori­gine du nu­mé­ro dans un mo­teur de re­cherche sur in­ter­net, je me suis ren­du compte qu’il cor­res­pon­dait à ce­lui d’un trans­por­teur ba­sé dans le Cal­va­dos. Une so­cié­té dont la fiche de ren­sei­gne­ment ju­ri­dique in­dique qu’elle a été ra­diée du re­gistre du com­merce il y a plu­sieurs an­nées”, in­dique notre té­moin. Avant d’ajou­ter : “cette per­sonne pré­ten­dait qu’un dos­sier à mon nom de de­mande de prime pour des tra­vaux d’éco­no­mies d’éner­gie se­rait res­té sans être com­plé­té et que dès lors, il est né­ces­saire de jus­ti­fier de l’exé­cu­tion de ces tra­vaux pour bé­né­fi­cier de la sub­ven­tion”. Tout en as­su­rant qu’il ne s’agit pas d’un dé­mar­chage com­mer­cial, l’in­ter­lo­cu­teur a convié d’un ren­dez-vous au do­mi­cile de la vic­time afin qu’un contrô­leur vienne vé­ri­fier l’achè­ve­ment des pré­ten­dus tra­vaux. En se pré­sen­tant au do­mi­cile de la vic­time, le dé­mar­cheur ex­plique qu’il tra­vaille pour un bu­reau d’études ba­sé dans le Cal­va­dos, près de Caen. Il in­dique que suite

Un dis­cours construit pour trom­per

à des tra­vaux réa­li­sés au do­mi­cile de sa vic­time, celle-ci est en droit de pré­tendre à un cré­dit d’im­pôt et à dif­fé­rentes aides de l’état. Il sou­haite vé­ri­fier si ces tra­vaux ont bien été réa­li­sés afin de mon­ter un dos­sier et dé­blo­quer ces fonds. Com­pre­nant que sa vic­time ne se prend pas au jeu, le dé­mar­cheur met ra­pi­de­ment fin à la conver­sa­tion et quitte les lieux. “Ce sont des per­sonnes convain­cantes. Leur dis­cours est construit pour trom­per les gens et leur per­mettre de pla­cer tout autre chose”, in­dique, plus tard, notre té­moin qui ré­vèle tou­te­fois plu­sieurs in­co­hé­rences dans le dis­cours de son in­ter­lo­cu­teur. Ex­pli­quant qu’il n’est pas en me­sure de pré­sen­ter sa carte pro­fes­sion­nelle, le dé­mar­cheur a pris soin de re­mettre à sa vic­time une pla­quette d’in­for­ma­tion pré­sen­tant sa so­cié­té. Celle-ci in­dique, sans faire men­tion d’un bu­reau d’étude ou d’une quel­conque ad­mi­nis­tra­tion, que l’en­tre­prise en ques­tion “est une so­cié­té de construc­tion et de ré­no­va­tion du bâ­ti­ment exer­çant en tout corps d’état”. Le do­cu­ment n’ap­porte au­cune in­for­ma­tion sur les sub­ven­tions ou aides fi­nan­cières en ma­tière d’éco­no­mie d’éner­gie… Il pro­pose néan­moins de réa­li­ser “un de­vis gra­tuit” pour des tra­vaux de pein­ture, car­re­lage, plomberie, élec­tri­ci­té, iso­la­tion, ra­va­le­ment, me­nui­se­rie ou en­core de ma­çon­ne­rie.

De­puis plu­sieurs an­nées, des en­tre­prises peu scru­pu­leuses uti­lisent un ar­gu­men­taire ba­sé sur les tra­vaux d’éco­no­mie d’éner­gie afin de mettre en oeuvre des ar­naques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.