Il en pince pour le cho­co­lat

La Manche Libre (Granville) - - Avranches -

et ouvre chez lui son ate­lier de cho­co­lats.

Fruits de mer ca­cao­tés

Pour se dé­mar­quer de ses concur­rents, il sort des tra­di­tion­nels bal­lo­tins. Son ins­pi­ra­tion, il la trouve lo­ca­le­ment. Ses cho­co­lats, noirs et au lait, prennent ain­si la forme de la faune et de la flore de la baie du Mont-saint-mi­chel : ho­mards de Chau­sey, co­quilles Saint-jacques, moules de bou­chots. Hor­mis le ca­cao qui ne pousse pas en­core dans le sud-manche, Jean-bap­tiste Le­bla­tier n’uti­lise que des pro­duits lo­caux comme ma­tière pre­mière dans l’éla­bo­ra­tion de ses dou­ceurs : noi­settes et noix de Ville­dieu, crème fraîche de Rouf­fi­gny, pommes et fram­boises du sudmanche. Fier de pro­mou­voir sa ré­gion tout en cho­co­lat, Jean-bap­tiste Le­bla­tier mon­te­ra à nou­veau au sa­lon de l’agri­cul­ture de Pa­ris où il a pris ses ha­bi­tudes dans le car­ré Nor­man­die de­puis trois ans. Si à Noël, le cho­co­la­tier est plu­tôt fruits de mer, à Pâques, il dé­cline sa col­lec­tion en agneaux de pré-sa­lé et en ca­nard de la baie. Ega­le­ment confi­seur, il crée des ca­ra­mels à la fleur de sel, à la pomme, aux fruits rouges et au cal­va­dos. Ses cho­co­lats sont dis­po­nibles dans quelques épi­ce­ries fines de la ré­gion (Alam­bic à Avranches, Un Poil Gour­mand à Gran­ville) et sur les mar­chés de Noël : les 7, 8 et 9 dé­cembre à Ponts-sous-avranches, le 9 dé­cembre à Saint-james, le 16 dé­cembre à Ville­dieu et Vains.

Jean-bap­tiste Le­bla­tier dans son ate­lier à Saint-jean-de-la-haize, lun­di 3 dé­cembre 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.