Trio d’ar­tistes à la ga­le­rie Dou­blet

La Manche Libre (Granville) - - Sorties Avranches -

EX­PO­SI­TION

Le ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion du sculp­teur Na­dine Ena­kieff et des peintres Del­phine Rives et Claude Fau­chère a eu lieu sa­me­di 1er dé­cembre, à la Ga­le­rie Dou­blet d’avranches. Ex­po­sés jus­qu’au 26 dé­cembre, ces trois ar­tistes aux styles et tech­niques dif­fé­rents ont de quoi sa­tis­faire tout pu­blic, entre les aqua­relles de Del­phine Rives sur les pay­sages de la ré­gion, les sculp­tures de fi­gures em­blé­ma­tiques telle que la Mar­seillaise, De Gaulle ou Jeanne d’arc de Na­dine Ena­kieff, nom­mée sculp­teur of­fi­ciel de l’ar­mée de Terre, et les huiles sur toile du peintre of­fi­ciel de la Ma­rine Claude Fau­chère ; l’ac­cent est presque mi­sé sur le pa­trio­tisme. La ga­le­rie Dou­blet joue alors sur des de­grés de saturation et de pré­ci­sion. Les pein­tures de Claude, très struc­tu­rées et vives, se confrontent aux po­chades lim­pides de Del­phine et aux sculp­tures en bronze pa­ti­nées et ci­se­lées de Na­dine. Ces deux der­nières aiment domp­ter leur ma­tière de pré­di­lec­tion. “Il y a une prise de risque, une es­pèce d’ur­gence par rap­port à la tem­pé­ra­ture de l’eau. Ce qui me plaît, c’est tra­vailler sur le mo­tif”, ex­plique Del­phine à pro­pos de l’aqua­relle. Quant à Na­dine, c’est le bronze qu’elle tra­vaille, no­tam­ment sur les pièces rap­por­tées qui consti­tuent les vê­te­ments de ses per­son­nages ma­jo­ri­tai­re­ment fé­mi­nins. “Les ci­se­lures sont très fines et tra­vaillées. Quand j’ai fi­ni, j’ai les mains en sang”, évoque-telle. Les trois ar­tistes pro­posent alors de dé­cou­vrir leur uni­vers avec une ving­taine de créa­tions cha­cun.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.