La flamme de l’amour

La Manche Libre (Granville) - - Faits Divers/Justice -

VIRE

Au­tour du Ro­cher des Rames, près de Vire, l’in­quié­tude croît en sep­tembre 2018. Pas moins de cinq feux de brous­sailles éclatent, feux qui mènent à l’in­ter­pel­la­tion, le 29 sep­tembre, de l’in­cen­diaire, com­plè­te­ment ivre, bri­quet à la main. Le ma­çon vi­rois de 43 ans tra­vaille de­puis 28 ans dans la même en­tre­prise. Il ra­conte qu’il avait pro­mis à “sa belle de coeur” de 15 ans en 1995, lui-même âgé de 20 ans, que l’un ne sur­vi­vrait pas à l’autre. Celle-ci s’est sui­ci­dée à la fin de l’été. Il vou­lait seule­ment res­pec­ter sa pro­messe et s’im­mo­ler par le feu. Sous contrôle ju­di­ciaire de­puis, il ré­pond le 30 no­vembre au tri­bu­nal de Caen, de des­truc­tion du bien d’au­trui par moyen dan­ge­reux pour les per­sonnes.

A l’au­dience, le pré­ve­nu ra­joute : “c’est pas si grave, ça re­pousse”. Le pro­cu­reur ob­jecte qu’avec cette pé­riode de sé­che­resse, ce­la pour­rait don­ner le même ré­sul­tat qu’en Ca­li­for­nie. D’au­tant plus que les feux ont tous été al­lu­més près de per­sonnes en­vers les­quelles le pré­ve­nu avait un “cer­tain res­sen­ti­ment”.

Le tri­bu­nal condamne le pri­mo­dé­lin­quant à trois mois de pri­son avec sur­sis et mise à l’épreuve de deux ans. Il ne de­vra pas fré­quen­ter le Ro­cher des Rames, site clas­sé de­puis 1918. In­ter­dit de dé­bits de bois­sons et de pos­sé­der une arme, il de­vra tra­vailler et se soi­gner.

Pour res­pec­ter son en­ga­ge­ment, il a al­lu­mé plu­sieurs feux de brous­saille au­tour du ro­cher de Rames, près de Vire

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.