Des gen­darmes bles­sés sur l’ou­ver­ture d’un squat

La Manche Libre (Granville) - - Faits Divers/Justice -

CAEN

Après leur dé­fi­lé en fa­veur des mi­grants à Ouis­tre­ham, le 23 no­vembre 2018, après 21 h, cer­tains mi­li­tants is­sus de L’AG de lutte contre les ex­pul­sions tentent d’ou­vrir un squat afin de lo­ger, quai Char­cot, quelques Sou­da­nais. Quatre gen­darmes sont bles­sés dans l’af­fron­te­ment. A l’au­dience du 30 no­vembre 2018 au tri­bu­nal de Caen, un ou­vrier agri­cole de 41 ans et un psy­cho­logue du tra­vail de 29 ans ré­pondent de vio­lences sur une per­sonne dé­po­si­taire de l’au­to­ri­té pu­blique lors de ma­ni­fes­ta­tions sur la voie pu­blique et le plus jeune de re­fus de se sou­mettre au pré­lè­ve­ment bio­lo­gique per­met­tant à l’iden­ti­fi­ca­tion. Les dé­fen­seurs des pré­ve­nus pro­testent sur le ca­rac­tère “urgent” de la pro­cé­dure, et pré­viennent qu’ils vont sou­le­ver des nul­li­tés, veulent voir les vi­déos is­sues de la sur­veillance des lieux, de­mandent un ren­voi et deux heures d’au­dience… Il leur est ac­cor­dé jus­qu’au 8 fé­vrier 2019. Le contrôle ju­di­ciaire des pré­ve­nus est le­vé d’ici là.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.