Un Noël haut en cou­leur

Ma­rie-cé­line et Jean-pierre Piot ha­billent leur mai­son de Saint-jean-des-champs aux cou­leurs de Noël de­puis plus de 15 ans.

La Manche Libre (Granville) - - Noel En Fete - Pierre-maxime Le­pro­vost

Quand Noël ap­proche à Saint-jeandes-champs, un signe ne trompe pas. Un gros signe même. Vi­sible à plu­sieurs cen­taines de mètres à la ronde sur la Dé­par­te­men­tale, la mai­son de Ma­rie-cé­line et Jeanpierre Piot s’illu­mine à chaque fête de fin d’an­née de­puis le dé­but des an­nées 2000. Une tra­di­tion dont ils ne peuvent plus se pas­ser.

“Tout a com­men­cé quand la com­mune a or­ga­ni­sé un concours de dé­co­ra­tions, se sou­vient Jeanpierre Piot. Nous l’avons ga­gné, puis an­née après an­née nous avons ache­té des dé­co­ra­tions.” Et quel ré­sul­tat ! Avec plu­sieurs ki­lo­mètres de guir­landes de toutes les cou­leurs, le jar­din des époux Piot offre un spec­tacle fée­rique. Renne, traî­neau, cy­cliste, église, sans ou­blier le Père Noël et une très belle crèche -“fa­bri­quée par mes soins !”, pré­cise fiè­re­ment l’hôte, le spec­tacle est par­tout. Il est le ré­sul­tat de près de 3 se­maines d’ins­tal­la­tion. Tout s’al­lume au­to­ma­ti­que­ment de 5 h à 8 h 30 et de 17 h 30 à 23 h. De quoi se rui­ner en élec­tri­ci­té ? “Pour li­mi­ter la consom­ma­tion, j’achète qua­si ex­clu­si­ve­ment des guir­landes LED. C’est plus cher à l’achat mais on s’y re­trouve après.” Tou­jours heu­reux de voir des gens vi­si­ter leur ins­tal­la­tion, Ma­rie-cé­line et Jean-pierre Piot laissent leur cour ou­verte au pu­blic. Mais pas que. Car le spec­tacle conti­nue à l’in­té­rieur de la mai­son. Dans leur sa­lon, un énorme vil­lage de Noël trône fiè­re­ment. Cette ins­tal­la­tion aus­si co­lo­rée que lu­mi­neuse fait la fier­té de Ma­rie-cé­line Piot. “Il s’oc­cupe de l’ins­tal­la­tion élec­trique, moi de la dé­co­ra­tion. C’est un vrai plai­sir. Le seul in­con­vé­nient c’est la place, il faut dé­pla­cer quelques meubles tant que c’est là.” Comme leur jar­din, l’in­té­rieur est ac­ces­sible aux per­sonnes qui le sou­haitent. “Au­tant dire que quand des en­fants rentrent, ils ont du mal à res­sor­tir après”, s’amuse Jean-pierre Piot. Une ti­re­lire trône aus­si à l’en­trée de la mai­son pour ceux qui vou­draient lais­ser une pièce ou un billet pour les ai­der à l’achat de ces équi­pe­ments. Les deux grands en­fants ne manquent d’ailleurs pas de pro­jets. “L’an pro­chain, je compte re­faire les rails du train élec­trique!”, s’en­thou­siasme Jean-pierre Piot. Ren­dez-vous est pris pour 2019.

A Saint-jean-des-champs, près de La Haye-pes­nel, le jar­din et la mai­son de Jean-pierre et Ma­rie-cé­line Piot sont une étape in­con­tour­nable pour les amou­reux de dé­co­ra­tions de Noël.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.