Je choi­sis le bon dif­fu­seur

La Manche Libre (Granville) - - Santé - LOU BAT­TLE

En hi­ver, que ce soit pour as­sai­nir une pièce ou créer une am­biance, rien de plus agréable que de faire dif­fu­ser des huiles es­sen­tielles. La la­vande, le né­ro­li, l’eu­ca­lyp­tus ou l’arbre à thé, par exemple, sentent bon le propre et ajoutent à la ma­gie de Noël !

Mais at­ten­tion, si elles ont mille et une ver­tus pour pu­ri­fier l’in­té­rieur, chas­ser les mi­crobes, dé­ga­ger les voies res­pi­ra- toires ou apai­ser les ten­sions, ces huiles ne doivent sur­tout pas être dif­fu­sées n’im­porte comment. En ef­fet, une huile es­sen­tielle, pour conser­ver ses pro­prié­tés thé­ra­peu­tiques, ne doit ain­si ja­mais être chauf­fée. Alors, ban­nis­sez les brû­le­par­fums et les cou­pelles avec chauffe-plat. Vous pou­vez en re­vanche adop­ter les dif­fu­seurs à cha­leur douce. Leurs prin­cipes? Gé­né­ra­le­ment com­po­sés en cé­ra­mique –

VOTRE BIEN-ÊTRE Cette re­cette** aro­ma fraîche et as­sai­nis­sante ap­por­te­ra un air vi­vi­fiant à vos pièces à vivre, avec des sen­teurs agréables et ré­con­for­tantes : mé­lan­gez 15 gouttes d’huile es­sen­tielle de ra­vint­sa­ra (for­te­ment an­ti­vi­rale) à 3 gouttes d’huile es­sen­tielle de sa­pin de Si­bé­rie (boi­sée et dé­li­cate) et à 60 gouttes d’es­sence d’orange douce (su­crée et cal­mante). À dif­fu­ser une heure ou trois fois dix à quinze mi­nutes par jour. ma­té­riel iso­lant – et do­tés d’un sys­tème de ré­gu­la­tion ther­mique, ils montent dou­ce­ment en tem­pé­ra­ture (45 °C maxi) pour lais­ser en­suite se dis­per­ser dans l’at­mo­sphère et de fa­çon cons­tante les mo­lé­cules aux ver­tus aro­ma­thé­ra­peu­tiques.

Même en dé­pla­ce­ment

Il existe aus­si des dif­fu­seurs fai­sant of­fice d’hu­mi­di­fi­ca­teur, et, pour vos dé­pla­ce­ments, des pe­tits for­mats com­pa­tibles avec une prise USB, un al­lu­me­ci­gare ou qui se branchent di­rec­te­ment sur une prise sec­teur.

En­fin, en cas de rhume, rhi­nite ou autre in­fec­tion ORL, pen­sez au ham­mam fa­cial : de la va­peur d’eau, des huiles es­sen­tielles de thym, ro­ma­rin, ra­vint­sa­ra ou eu­ca­lyp­tus, il n’y a pas mieux pour sou­la­ger la sphère res­pi­ra­toire et ré­hy­dra­ter les mu­queuses.

Par Isa­belle Pac­chio­ni*

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.