Achat à dis­tance : quels re­cours en cas de li­tige ?

La Manche Libre (Granville) - - Vie Pratique -

Vous avez ef­fec­tué un achat à dis­tance, par in­ter­net, par té­lé­phone, et votre com­mande n’a pas été li­vrée dans les temps, ou s’avère non conforme, elle est ar­ri­vée dé­té­rio­rée ou cas­sée. Vous avez un li­tige avec un pro­fes­sion­nel à la suite d’une com­mande... Quels sont les dif­fé­rents re­cours, à l’amiable ou non ?

- Vous pou­vez contac­ter le ser­vice client du ven­deur. Mais si au­cun ac­cord n’est trou­vé après ce pre­mier contact, vous pou­vez adres­ser au ven­deur une lettre re­com­man­dée avec ac­cu­sé de ré­cep­tion ;

- si le ven­deur ne ré­pond pas à votre cour­rier ou que sa ré­ponse ne vous sa­tis­fait pas, vous pou­vez sai­sir le mé­dia­teur de la consom­ma­tion, si cette pos­si­bi­li­té fi­gure dans les condi­tions gé­né­rales de vente ;

- vous pou­vez éga­le­ment contac­ter une as­so­cia­tion de consom­ma­teurs de votre ré­gion qui vous ai­de­ra dans vos dé­marches ;

- si vous es­ti­mez être vic­time d’un man­que­ment à la ré­gle­men­ta­tion des prix, d’une pra­tique com­mer­ciale dé­loyale ou d’une trom­pe­rie, vous pou­vez aler­ter les agents de la DGCCRF, la Di­rec­tion gé­né­rale de la concur­rence, de la consom­ma­tion et de la ré­pres­sion des fraudes ; - en­fin, si vous n’avez pas pu ob­te­nir une so­lu­tion amiable, vous pou­vez sai­sir la jus­tice ci­vile ou, si vous es­ti­mez être vic­time d’une in­frac­tion - par exemple une es­cro­que­rie -, la jus­tice pé­nale, en por­tant plainte.

Vous avez un dé­lai de 14 jours pour chan­ger d’avis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.