Hyun­dai Ko­na Elec­tric : le pre­mier SUV ur­bain “zé­ro émis­sion”

La Manche Libre (Saint-Lô) - - AUTOMOBILE - Phi­lippe Her­vieu

SUV ur­bain gra­cieux de Hyun­dai, le Ko­na ren­force ses ar­gu­ments avec l’ar­ri­vée d’une ver­sion tout élec­trique, po­si­tion­née un peu au-des­sous de l’autre élec­trique mai­son, l’Io­niq com­pacte 5 portes.

Sor­ti l’an der­nier avec deux mo­to­ri­sa­tions es­sence, le Ko­na s’élec­trise à pré­sent, grâce à une plate-forme conçue dès le dé­part pour cette im­por­tante évo­lu­tion tech­nique. La bat­te­rie haute-ten­sion, au li­thium-ion po­ly­mère, est lo­gée dans le sou­bas­se­ment, sous la cel­lule de vie, mais sans l’em­pié­ter. En re­vanche, la ca­pa­ci­té du coffre perd 29 litres dans l’af­faire.

Le Ko­na Elec­tric – c’est son nom – pousse le raf­fi­ne­ment jus­qu’à pro­po­ser sa bat­te­rie avec deux ni­veaux de puis­sance. Le pre­mier, de 39,2 kWh, confère 136 ch au mo­teur élec­trique, alors que le se­cond, plus per­for­mant avec 64 kWh, lui en oc­troie 204. L’au­to­no­mie maxi est alors don­née pour 482 ki­lo­mètres, contre 312 pour la ver­sion d’ac­cès. Seul SUV ur­bain zé­ro émis­sion, avec le cros­so­ver Ni­ro de la marque cou­sine Kia, qui par­tage ses com­po­sants élec­triques, le Ko­na Elec­tric ne se dis­tingue ex­té­rieu­re­ment de ses pen­dants de gamme ther­miques que par une ca­landre fer­mée, pour l’aé­ro­dy­na­misme. Et des bou­cliers avant et ar­rière en­jo­li­vés, à leur base, de plis en forme de vague pour l’es­thé­tique.

Même chose à l’in­té­rieur, où la plus évi­dente des mo­di­fi­ca­tions concerne la console cen­trale, creu­sée d’un bel es­pace de ran­ge­ment sup­plé­men­taire par la sup­pres­sion de la com­mande de boîte. Aux­quelles se sub­sti­tuent quatre simples touches qui com­mandent, élec­tri­que­ment, l’in­ver­seur de marche avant/marche ar­rière et les po­si­tions Par­king et Neutre. La ver­sion d’ac­cès s’adosse au se­cond ni­veau de fi­ni­tion Crea­tive des ther­miques, do­tant ain­si d’em­blée le Ko­na Elec­tric de bons équi­pe­ments en ma­tière de connec­ti­vi­té - na­vi­ga­tion avec Tom­Tom Live, char­geur de smart­phone... -, d’aides à la conduite - af­fi­chage tête-haute, ca­mé­ra de re­cul, ré­gu­la­teur de vi­tesse in­tel­li­gent, etc. -, et de dis­po­si­tions sé­cu­ri­taires - frei­nage d’ur­gence avec dé­tec­tion pié­ton, alerte d’angle mort et de cir­cu­la­tion trans­ver­sale... Du reste, le haut de gamme Exé­cu­tive s’avère à peine plus riche et n’est as­so­cié qu’à la bat­te­rie de 64 kWh. Mais dans les deux cas, l’ins­tru­men­ta­tion ajoute toutes les in­for­ma­tions utiles re­la­tives au fonc­tion­ne­ment de la pro­pul­sion élec­trique.

Un grand confort acous­tique

Au vo­lant du Ko­na Elec­tric 64 kWh de 204 ch, le si­lence qui règne à bord en rou­lant, même au-de­là des 100 km/h, est im­pres­sion­nant. Certes, l’air glis­sant sur la car­ros­se­rie, les bruits de rou­le­ment, ou même le lé­ger bour­don­ne­ment du mo­teur élec­trique, émergent va­gue­ment aux oreilles, pour peu qu’on y prête at­ten­tion. Mais par rap­port aux vé­hi­cules ther­miques en gé­né­ral, quel confort acous­tique ! Et ce­la suf­fit à trans­for­mer le voyage.

D’au­tant que l’as­su­rance com­por­te­men­tale de ce SUV ur­bain no­va­teur égale à peu près celle de son pen­dant ther­mique, grâce au centre de gra­vi­té abais­sé in­duit par l’im­plan­ta­tion des bat­te­ries. Quelques tours ef­fec­tués sur un tor­tueux tra­cé de kar­ting ont d’ailleurs suf­fi à mettre à jour la réelle agi­li­té de son châs­sis dans les en­tre­lacs de vi­rages ser­rés. Sans tou­te­fois se pré­va­loir d’une vraie spor­ti­vi­té.

Si­len­cieux tout en te­nant bien le pa­vé, ce SUV zé­ro émis­sion à trac­tion avant sé­duit aus­si par ses ac­cé­lé­ra­tions mus­clées au dé­mar­rage (0-100 km/h en 7,6 se­condes), apa­nage des élec­triques. Tout comme son rap­port ef­fi­ca­ci­té­con­som­ma­tion éner­gé­tique. Sans re­cher­cher la per­for­mance de ce cô­té-là, les 16,5 kWh aux 100 ki­lo­mètres réa­li­sés sur 90 km n’avaient en­ta­mé, à la louche, qu’un quart de l’au­to­no­mie dis­po­nible du­rant notre es­sai. Un score qui semble ai­sé­ment amé­lio­rable.

En­fin, com­pa­ra­ti­ve­ment à l’es­sence, la dé­pense ap­pa­raît mi­nime au rou­lage, sou­li­gnant l’in­té­rêt de cette tech­no­lo­gie “propre”. Mais tou­jours oné­reuse à l’achat, mal­gré les aides.

Mal­gré une masse alour­die de 300 kg mi­ni­mum sur celle des ver­sions es­sence, le Ko­na Elec­tric offre une belle économie d’usage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.