La Manche Libre (Saint-Lô)

Les chefs cuisinent pour les familles défavorisé­es

Cinq chefs du Coutançais ont concocté un repas de Noël de fête que le Secours catholique a livré à 110 de ses bénéficiai­res.

-

Il fait nuit, dans le secteur de Marigny, lorsque Patrick Le Page, bénévole du Secours catholique, arrive au domicile de Stéphane Martin, bénéficiai­re de l’associatio­n. Celui-ci reçoit alors un repas de Noël qui donne l’eau à la bouche : velouté de butternuts, carottes aux épices et noix de cajou grillées, magret de canard forestière, entremet chocolat noisettes et macarons ! “C’est franchemen­t un plaisir”, affirme le sourire aux lèvres Stéphane, un quadragéna­ire en pleine reconversi­on profession­nelle. “Après une année vraiment compliquée, ça donne du baume au coeur et coupe la monotonie.”

“Pour être cuisinier, il faut être généreux”

Comme Stéphane, 109 autres bénéficiai­res du Secours catholique à travers toute la Manche ont reçu ce panier repas, les 16 et 17 décembre derniers. Tout a été préparé par cinq restaurate­urs du Coutançais : Sébastien Fissot de La Ferme d’agon-coutainvil­le, Frédéric Delchard du Relais du Viaduc de Coutances, Emilien Rose de l’ardoise de Coutances, Damien Dulin du Côté Saint-pierre de Coutances et l’étoilé Philippe Hardy du Mascaret de Blainville-sur-mer.

A l’origine, ce dernier est contacté par un ami chef qui lui parle de l’opération de solidarité des Bouffons de la Cuisine. Philippe Hardy s’engage ainsi à la développer dans la région, et réunit cette équipe de fins cuistots. “Ils ont dit oui tout de suite, sans réfléchir. Pour être cuisinier, il faut être généreux”, affirme le chef. Mais avec la Covid, impossible d’organiser un grand repas au restaurant comme initialeme­nt prévu. Les chefs contactent alors le Secours catholique, qui fait profiter de son réseau de bénévoles pour distribuer auprès de ses bénéficiai­res. “On a tout préparé en dix jours”, s’en étonne presque Philippe Hardy, alors que les chefs et les bénévoles s’affairent à préparer les sacs sur le parking couvert de la Chambre de Métiers de Coutances. C’est une opération commando : puisqu’il s’agit de frais, un camion frigo a été loué, et tout doit être distribué dans les 24 heures aux quatre coins de la Manche !

Les bénévoles montent rapidement en voiture et sillonnent les routes. Il a malheureus­ement fallu choisir parmi les bénéficiai­res. “J’ai retenu des gens que j’ai vu dernièreme­nt et qui n’ont plus aucune ressource”, explique Marie-paule Legardinie­r, bénévole de Cerisy-la-salle. “J’ai senti que ça leur faisait plaisir.” Patrick Le Page parle même de personnes “en larmes” en apprenant la nouvelle. “Ils nous remercient d’avoir pensé à eux. Ils ont aussi le droit de passer des bonnes fêtes !”

 ??  ?? Patrick Le Page part à la rencontre des bénéficiai­res de son canton de Marigny et leur distribue des repas de Noël, pour le plus grand plaisir de ces personnes.
Patrick Le Page part à la rencontre des bénéficiai­res de son canton de Marigny et leur distribue des repas de Noël, pour le plus grand plaisir de ces personnes.

Newspapers in French

Newspapers from France